la-star.com
Image default
Bien-être

Discite : définition, cause, symptômes, traitement

La discite affecte les disques entre les os individuels de la colonne vertébrale (vertèbres). L’enflure du petit espace entre ces os (espace discal) inflige une pression sur les disques et entraîne de la douleur. La discite est une inflammation relativement rare. Elle affecte essentiellement les enfants en bas âge.

Cette condition va fréquemment de pair avec une autre affection, l’ostéomyélite, qui implique une infection osseuse ou de la moelle osseuse. La discite est l’un divers types d’infection et d’inflammation vertébrale. Les tissus, articulations et vertèbres environnants peuvent également s’irriter et s’enflammer.

Causes

Cette condition peut découler d’une infection virale ou bactérienne. Elle peut également provenir d’une affection auto-immune. L’enflure et l’inflammation dues à la discite entraînent une douleur dorsale et d’autres symptômes.

Risques

Le risque de discite est le plus élevé chez les catégories de personnes suivantes :

  • les enfants de moins de 10 ans ;
  • les personnes atteintes de maladies auto-immunes ;
  • les personnes dont le système immunitaire est affaibli ;
  • les toxicomanes consommateurs de drogues injectables ;
  • toute personne présentant un risque plus élevé d’infection ;
  • des patients après une intervention chirurgicale.

Symptômes

Si vous souffrez de discite, vous êtes probablement atteint d’une douleur importante dans une partie de la colonne vertébrale. Les parties inférieure et supérieure du dos sont fréquemment affectées. Autres symptômes possibles :

  • un inconfort ou des douleurs au niveau de l’abdomen ;
  • des changements de position ;
  • de la fièvre ;
  • raideur ou inconfort du dos ;
  • problèmes pour effectuer des tâches de mobilité.

Diagnostic

Votre médecin pourra faire appel à une scintigraphie osseuse pour observer les vertèbres et les espaces qui les entourent. La scintigraphie osseuse teste la vitalité d’un os. Afin de voir de manière précise à l’intérieur de vos os, votre médecin devra injecter une substance radioactive dans une veine. Une caméra enregistre les rayons qui parcourent les os et les organes. Cet examen permettra à votre médecin de voir si vous présentez une infection osseuse.

Analyses de sang

Votre médecin pourra également vous prescrire des examens qui permettront de diagnostiquer une éventuelle discite. L’un de ces examens est la formule sanguine, un type d’analyse très courant qui consiste à dénombrer les globules rouges et les globules blancs, ainsi que d’autres mesures de base. Cette analyse peut contribuer à diagnostiquer l’infection. Le médecin pourra également faire appel à une analyse dite de détermination de la vitesse de sédimentation pour quantifier l’inflammation.

Radiologie

Le médecin peut également prescrire des analyses radiologiques, et notamment :

  • radiographie ;
  • imagerie par résonance magnétique (IRM).

Ces analyses peuvent fournir aux médecins plus d’informations sur ce qui se passe dans la colonne vertébrale, ainsi que dans les zones environnantes. L’infection et l’inflammation peuvent se déplacer d’une zone à une autre.

Dans certains cas, un médecin pourra prescrire une biopsie de tissu vertébral pour en savoir plus sur la discite et autres problèmes associés à partir du prélèvement.

Traitement

Si vous faites l’objet d’un diagnostic de discite, votre médecin pourra vous prescrire des antibiotiques (en cas d’infection) ou bien des médicaments anti-inflammatoires (en cas de pathologie auto-immune). Le second choix de traitement sera à base de stéroïdes. Ce type de médicament pourra en effet être prescrit en cas de discite chronique ou grave. En cas de douleur, des médicaments anti-inflammatoires non-stéroïdiens pourront être prescrits. Le médecin va éventuellement recommander le traitement suivant :

  • changements à apporter aux activités quotidiennes ;
  • repos alité ;
  • corset dorsal ou équipement de maintien.

Pour certains cas de discite, notamment chez les adultes, le médecin pourra recommander des traitements plus invasifs. Dans certains cas, il sera nécessaire de recourir à une intervention chirurgicale pour résoudre les problèmes découlant d’une discite ou d’une ostéomyélite. Les médecins pourront éventuellement devoir reconstruire des zones de la colonne vertébrale pour rétablir une mobilité et un fonctionnement sains.

Pronostic

La discite résultant d’une infection d’origine virale ou bactérienne, les professionnels de la santé s’attendent généralement à ce que leurs patients récupèrent complètement de cette condition. Pour les cas impliquant une pathologie auto-immune sous-jacente, les médecins vont s’attacher à traiter ce problème qui pourra s’avérer plus persistant que la discite.

Bien que rare, la douleur dorsale chronique est une complication liée à la discite. Il est également possible que vous subissiez des effets secondaires indésirables liés à ces médicaments. En cas aggravation de la douleur à la suite du traitement initial, une visite de suivi et des traitements supplémentaires s’avéreront probablement nécessaires.

Autres articles

Coupure de rasoir : comment y remédier ?

Irene

Eau Lactée Clarins : meilleur autobronzant pour homme ?

Irene

Soin cheveux homme : tous les conseils beauté dédiés aux cheveux

Irene

Soin corps homme : tous les conseils beauté dédiés au corps

Irene

Éclaircir ses cheveux toute l’année

Irene

Baume Super Hydratant Clarins Men : l’avis de la rédaction

Irene