la-star.com
Image default
Non classé Santé - Bien être

Leucémie : définition, cause, symptômes, traitement

La leucémie est un cancer des cellules sanguines. Il existe plusieurs catégories de cellules sanguines : les globules rouges, les globules blancs et les plaquettes sanguines. En général, la leucémie désigne un cancer des globules blancs. Deux types de globules blancs sont souvent concernés par la leucémie : les granulocytes et les lymphocytes.

Les globules blancs sont des composantes essentielles du système immunitaire. Ils protègent l’organisme des bactéries, des virus et des champignons. Les globules blancs protègent également l’organisme des cellules anormales et des molécules étrangères. Dans le cas de la leucémie, les globules blancs ont muté. Ces globules blancs mutants peuvent proliférer trop rapidement et sont susceptibles de prendre la place des cellules normales. La plupart du temps, ils ne se comportent pas comme des globules blancs normaux.

Les cellules sanguines sont produites dans la moelle osseuse. Lorsque les globules blancs quittent la moelle, ils se retrouvent dans les ganglions lymphatiques et la rate. Ils circulent également dans le système lymphatique et sanguin.

Types

L’apparition de la leucémie peut se faire de manière aigüe (apparition brutale) ou chronique (apparition lente). Dans le cas d’une leucémie chronique, les cellules cancéreuses prolifèrent lentement. Les premiers symptômes peuvent être très modérés. La leucémie aigüe se développe rapidement. Les cellules cancéreuses se développent rapidement et les symptômes apparaîssent tôt.

Les leucémies aigües et chroniques sont également classées en fonction du type de cellule. Les leucémies impliquant les cellules myéloïdes sont appelées leucémies myéloblastiques. Ces cellules sont des cellules sanguines immatures qui vont normalement devenir des granulocytes ou des monocytes. Les leucémies impliquant des lymphoïdes sont appelées leucémies lymphoblastiques. Il existe quatre types principaux de leucémie :

La leucémie aigüe myéloblastique (LAM) qui survient brusquement. Elle peut concerner les enfants et les adultes. Environ 13 000 nouveaux cas de LAM sont diagnostiqués chaque année.

La leucémie myéloïde chronique (LMC) dont le développement est lent et affecte principalement les adultes. Environ 5 000 nouveaux cas de LMC sont diagnostiqués annuellement.

La leucémie aigüe lymphoblastique (LAL) qui survient brusquement et affecte le plus souvent les enfants. 5 000 nouveaux cas de LAL sont diagnostiqués chaque année

La leucémie lymphoïde chronique (LLC) dont le développement est lent. Elle affecte le plus souvent les adultes de plus de 55 ans. Elle est particulièrement rare chez les enfants. Environ 15 000 nouveaux cas sont diagnostiqués chaque année.

La leucémie à tricholeucocytes est un autre type de leucémie. Elle est particulièrement rare.

Risques

Les causes des leucémies ne sont pas connues. Néanmoins, plusieurs facteurs de risque favorisant la maladie ont été identifiés. Il s’agit notamment :

  • des antécédents familiaux en matière de leucémie
  • de consommation de tabac dans le cas de la LAM
  • d’anomalies génétiques telles la trisomie 21
  • d’anomalies sanguines : les syndromes myélodysplasiques représentent parfois des manifestations précoces de leucémie
  • de traitements antérieurs contre le cancer au moyen de la chimiothérapie et de la radiothérapie
  • d’expositions à des niveaux élevés de rayonnement
  • d’expositions à des composants chimiques tels que le benzène

Symptômes

Les symptômes de la leucémie comprennent :

  • une transpiration excessive, en particulier durant la nuit
  • un état de fatigue et de faiblesse persistant malgré le repos
  • une perte de poids involontaire
  • des douleurs ou une hypersensibilité au niveau des os
  • un gonflement des ganglions lymphatiques indolore (en particulier au niveau du cou ou sous les aisselles)
  • une hypertrophie du foie ou de la rate
  • l’apparition de tâches rouges sur la peau (pétéchies)
  • une prédisposition aux saignements et ecchymoses
  • des fièvres ou des frissons
  • des infections fréquentes

La leucémie peut également causer des symptômes au niveau des organes qui ont été infiltrés ou infectés par les cellules cancéreuses. Par exemple, une atteinte du système nerveux central peut entraîner :

  • des maux de tête
  • des nausées et des vomissements
  • de la confusion
  • une perte de contrôle musculaire
  • des crises

La leucémie peut également affecter les poumons, le tube digestif, le cœur, les reins et les testicules.

Diagnostic

Une leucémie peut être suspectée en cas d’exposition aux facteurs de risque ou de manifestation des symptômes. Le diagnostic commence ensuite par une anamnèse et un examen physique. L’examen physique consiste en une recherche des peaux claires, d’une hypersensibilité des os, d’un gonflement des ganglions lymphatiques et d’une hypertrophie du foie et de la rate. La leucémie ne peut pas être complètement diagnostiquée par l’unique examen physique. Les médecins font ensuite appel à des tests sanguins, des biopsies et des études d’imagerie afin de détecter la présence de ce cancer.

Il existe un certain nombre de tests différents qui peuvent être utilisés afin de diagnostiquer une leucémie :

L’hémogramme détermine le nombre de globules rouges, de globules blancs et de plaquettes présents dans le sang. L’étude du sang au microscope peut également permettre de déterminer si les cellules ont un aspect anormal.

Des biopsies de tissus prélevés dans la moelle osseuse ou les ganglions lymphatiques permettent de rechercher des preuves de leucémie. Ces micro-échantillons peuvent identifier le type de leucémie et sa vitesse de croissance. Des biopsies effectuées sur d’autres organes tels que le foie et la rate permettent de détecter si le cancer s’est propagé.

Une cytométrie en flux permet d’examiner l’ADN des cellules cancéreuses et de déterminer leur vitesse de croissance.

Des tests de la fonction hépatique permettent de déterminer si les cellules leucémiques sont en train d’affecter ou d’envahir le foie. Ces tests détectent les taux élevés d’enzymes hépatiques et de bilirubine. La bilirubine est une substance produite par le foie à partir de la dégradation des globules rouges.

La ponction lombaire est réalisée en insérant une fine aiguille entre les vertèbres du bas du dos. Elle permet de recueillir le liquide céphalorachidien et de déterminer si le cancer s’est propagé au niveau du système nerveux central.

Les études d’imagerie aident les médecins à identifier les dommages causés par la leucémie sur d’autres organes. Il pourra notamment s’agir :

  • de radiographies
  • d’échographies
  • de tomodensitogrammes
  • de tomographies par émission de positons (TEP)
  • d’échocardiogrammes 2D
  • d’explorations des fonctions respiratoires

Une fois la leucémie diagnostiquée, le stade d’évolution du cancer doit être déterminé. La détermination du stade d’évolution permet aux médecins d’établir un pronostic. Le stade d’évolution dans le cas de la LAL et de la LAM est fonction de l’apparence des globules rouges observés au microscope et du type de cellules touchées. Le stade d’évolution dans le cas de la LAL et de la LLC est fonction du nombre de globules blancs au moment du diagnostic. La présence de cellules de globules blancs immatures (myéloblastes) dans le sang et la moelle osseuse permet également d’évaluer le stade d’évolution dans le cas de la LAM et de la LMC.

Traitement

La leucémie est habituellement traitée par un hématologue-oncologue. Ces médecins se spécialisent dans les maladies du sang et le cancer. Le traitement dépend du type et du stade d’évolution du cancer. Certaines formes de leucémie à évolution lente ne nécessitent pas de traitement en urgence. On applique alors une observation vigilante . Cependant, le traitement de la leucémie implique généralement une chimiothérapie, une radiothérapie et éventuellement des greffes de cellules souches.

Les cellules de la moelle osseuse qui produisent le sang dans son ensemble sont appelées cellules souches. La transplantation de cellules souches remplace les cellules souches affectées par des cellules provenant de donneurs sains. Cela peut permettre à l’organisme de ne plus produire de cellules cancéreuses supplémentaires. La moelle osseuse affectée doit être supprimée avant toute transplantation de cellules souches. Pour ce faire, les médecins font appel à la chimiothérapie et la radiothérapie. La radiothérapie peut cibler une zone très précise de l’organisme ou être mise en œuvre pour la totalité du corps humain. Cette forme de radiothérapie est appelée irradiation corporelle totale.

La biothérapie peut également être utilisée pour le traitement de la leucémie. Elle fait appel à des médicaments pour stimuler le système immunitaire. La thérapie ciblée emploie des médicaments qui tirent parti des vulnérabilités spécifiques des cellules cancéreuses. L’imatinib (Glivec) est un médicament ciblé qui agit contre une protéine se trouvant dans les cellules dans le cas d’une LMC.

Pronostic

Les perspectives à long terme pour les patients atteints de leucémie dépendent du type de cancer et de son stade d’évolution au moment du diagnostic. Plus tôt la maladie est diagnostiquée et plus vite elle sera traitée, meilleures seront les chances de guérison.

Les facteurs suivants peuvent affecter de façon négative le pronostic de la leucémie :

  • un âge avancé
  • un taux de globules blancs élevé ou une faible numération de plaquettes.
  • des antécédants de troubles sanguins
  • une hypertrophie du foie ou de la rate
  • une présence de lésions osseuses
  • des mutations chromosomiques

Autres articles

Hydratant Maximum Clinique For Men : meilleur hydratant pour homme ?

Irene

Arrêter de fumer : comment se débarrasser définitivement de la dépendance à la nicotine ?

administrateur

Douleur au doigt : définition, cause, symptômes, traitement

Irene

Test d’absorption du D-xylose : définition, cause, symptômes, traitement

Irene

L’IRM pelvienne : définition, cause, symptômes, traitement

Irene

J’ai découvert comment maigrir rapidement

administrateur