la-star.com
Image default
Actu des stars

un grand embouteillage de films se profile



Si la date de réouverture des salles est encore inconnue, un paramètre est certain: la surabondance de films à laquelle les exploitants devront faire face.

Environ 450 films se bousculeront dans les cinémas lors de leur réouverture, qui pourrait accueillir du public avec une jauge réduite dans les “premières phases du déconfinement”. L’embouteillage sans précédent qui se profile promet de poser de nombreux soucis logistiques aux distributeurs comme aux propriétaires de salles.

Parmi les long-métrages attendus, des blockbusters maintes fois reportés comme Mourir peut attendre, le prochain James Bond, mais aussi de plus petits films, tels que Garçon Chiffon. Sortie fin novembre, la première réalisation de Nicolas Maury n’a bénéficié que de deux jours d’exploitation avant le reconfinement.

“Il est sorti, et ça s’est arrêté”, se souvient-il auprès de BFMTV. “C’était violent, et en même temps il fallait être très sage par rapport aux décisions à prendre.”

À l’époque, l’acteur-réalisateur avait assuré que son long-métrage ressortirait. Et c’est ce qui se profile: ces films privés d’une large exposition devraient être les premiers à ressortir et bénéficier du soutien des salles. C’est ce qu’explique Eric Jolivalt, programmateur du réseau Dulac cinéma: “On ne peut pas dire aux distributeurs: ‘le film a eu deux jours, mais comme nous avons fermé nous allons prendre d’autres films’.”

“Comment les cinémas vont faire?”

Se pose, de fait, la question de la surabondance: jusqu’à 30 films pourraient sortir chaque semaine au moment de la réouverture. Mettant en danger les plus petits d’entre eux, qui risquent d’en pâtir:

“Comment les cinémas vont faire pour pouvoir les incorporer à leur programmation?”, se demande-t-il. “L’autre question c’est si les spectateurs vont pouvoir avoir le temps et l’envie de voir autant de films.”

Dimitri Rassam produit le film Envole-moi, de Christophe Barratier. Il mise sur une sortie rapide car un dispositif limitera la casse: “Le CNC avait déjà prévu, lors de la précédente réouverture, une bonification de ce qu’on appelle le fonds de soutien. Compenser une perte de chance liée à cet embouteillage. Mais cela reste un métier ou le succès est aléatoire, et en tant que producteurs et distributeurs, nous assumons le risque.”

De nombreux films ont déjà fait une croix sur les salles. Madame Claude et Comment je suis devenu super-héros sont tous les deux sortis directement sur des plateformes.

Claire Fleury, avec Benjamin Pierret



Source link

Autres articles

Qui est Amandine Petit, élue Miss France 2021?

Claude

le prince Harry et Jennifer Lopez mènent le concert “Vax Live” à Los Angeles

Claude

“Le Labo”, la BD qui raconte les dessous du fiasco de l’Internet français

Claude

“La Bonne épouse”, “Nous les chiens”… Ce que vous pourrez voir en salles à partir du 22 juin

Claude

“Les Peanuts” ont 70 ans: pourquoi Snoopy est intemporel

Claude

Jean Reno, Sophie Marceau, Kev Adams… les stars se mobilisent pour les animaux des refuges

Claude