la-star.com
Actu des stars

“Tenet”, “Divorce Club”, “Ip Man 4″… Les films à voir cet été au cinéma



Les cinémas ont rouvert. De nombreux films vous attendent dans les salles obscures. Demandez le programme.

Après trois mois de fermetures, les cinémas ont rouvert. Des comédies, des films à grand spectacle, des drames, des classiques vous attendent dans les salles obscures cet été. Demandez le programme.

Action et émotion

Amateurs d’émotions fortes, les cinémas pensent à vous. Le premier blockbuster de l’été, Tenet de Christopher Nolan, est attendu comme le Messie. Ce thriller d’espionnage au pitch encore très secret est prévu pour le 12 août et devrait attirer les foules. Porté par John David Washington et Robert Pattinson, le film devrait être dans la lignée d’Inception (qui ressort d’ailleurs fin juillet).

Autre film très attendu: le remake en prises de vues réelles de Mulan, par les studios Disney, annoncé pour le 19 août. Sortiront également en salles le spinoff de X-Men Les Nouveaux Mutants (le 26 août), Greenland avec Gerard Butler (le 12 août) ainsi qu’Enragé avec Russell Crowe (le 19 août) et le film d’horreur Antebellum (le 19 août).

Le 22 juillet sort Ip Man 4, dernier volet d’une série de films consacrés à la figure d’Ip Man, maître des arts martiaux qui a notamment enseigné son savoir à Bruce Lee. Il ne faudra pas rater ce film qui marque les adieux de sa star, Donnie Yen (Rogue One, Blade II), au cinéma d’arts martiaux.

Côté drame, Rodrigo Sorogoyen, le réalisateur des très remarqués thrillers Que Dios nos perdone et d’El Reino, revient le 22 juillet avec Madre. Dans ce film troublant, une mère pense avoir retrouvé son fils qui a disparu dix ans plus tôt. Rapidement, elle s’immisce dans sa vie…

Autres films dramatiques très attendus: The Perfect Candidate de Haifaa Al Mansour (le 12 août), l’histoire d’une femme, en Arabie Saoudite, qui se présente aux élections municipales de sa ville. Mais aussi Eté 85 de François Ozon (le 14 juillet) et Petit Pays, d’après le roman de Gaël Faye, avec Jean-Paul Rouve (26 août).

Peninsula, la suite de Dernier train pour Busan, devait sortir en août, mais a été décalé en octobre. Si vous êtes en manque de thrillers sud-coréens, Lucky Strike vous attend dans les salles à partir du 8 juillet. Un film efficace qui suit une galerie de personnages dont le destin est bousculé par un sac rempli de billets… Les amateurs de films contemplatifs apprécieront de leur côté Dans un jardin qu’on dirait éternel (26 août), sur la cérémonie du thé.

Les comédies

L’été sera riche en comédies. Les fans de comédies américaines seront comblées avec Irrésistible, farce politique de Jon Stewart avec Steve Carell (le 1er juillet), The King of Staten Island (22 juillet), le nouveau film de Judd Apatow (En cloque mode d’emploi) et The Climb (29 juillet), primé au Festival de Cannes et au Festival de Deauville. Côté comédie à l’italienne, Le Défi du Champion avec Stefano Accorsi est prévu pour le 5 août.

En France, le programme sera chargé, avec une douzaine de nouveautés jusqu’à début septembre. Deux titres promis à un important succès débuteront les hostilités, Tout simplement noir de Jean-Pascal Zadi et John Wax (8 juillet) et Divorce Club de Michaäl Youn (le 14 juillet).

Tout simplement noir met en scène un acteur raté (Jean-Pascal Zadi) qui décide d’organiser la première grosse marche de contestation noire en France. On retrouve notamment au casting Fary, Caroline Anglade, Claudia Tagbo, Cyril Hanouna, JoeyStarr, Lucien Jean-Baptiste et Melha Bedia.

Divorce Club, écrit et réalisé par Michaäl Youn, est un mélange d’humour régressif et de comédie romantique porté par un casting déchaîné: Arnaud Ducret, François-Xavier Demaison, Audrey Fleurot et des invités surprises. Un festival de gags qui ne s’arrête pas et a séduit le festival de l’Alpe d’Huez en janvier dernier.

Parmi les autres sorties, il faudra aussi surveiller le 22 juillet Adorables (avec Elsa Zylberstein et Lucien Jean-Baptiste), sur le conflit qui oppose une mère à sa fille adolescente, et le 29 juillet T’as pécho? (avec Ramzy Bedia et Vincent Macaigne), annoncé comme un mélange entre Les Beaux Gosses et Sex Education.

Suivront Terrible Jungle (le 29 juillet), une comédie absurde de Hugo Benamozig, David Caviglioli avec Vincent Dedienne, Catherine Deneuve et Jonathan Cohen, Effacer l’historique (26 août), le nouveau Kervern et Delépine, et Enorme (le 2 septembre), une comédie où Jonathan Cohen fait un enfant dans le dos de Marina Foïs.

Les films d’animation

Alors que Nous les chiens, film d’aventures sur des chiens abandonnés, est toujours en salles, Scooby, premier long-métrage en 3D consacré au célèbre personnage, sort le 8 juillet. Une semaine plus tard, les enfants pourront découvrir sur grand écran Mon Ninja et Moi, puis le 12 août l’adaptation de la célèbre BD Yakari. Spycies, film d’espionnage doublé par Davy Mourier et Monsieur Poulpe et destiné à un public plus adolescent, sortira enfin le 26 août.

Les ressorties

Les nouveautés ne vous intéressent pas? (Re)découvrez les classiques sur grand écran. David Cronenberg est mis à l’honneur avec Scanners (le 18 août) et surtout Crash, qui avait remporté le prix spécial du jury à Cannes en 1996. Le film, qui revient le 8 juillet pour son vingtième anniversaire avec une version restaurée 4K, met en scène des symphorophiles, des individus dont l’excitation sexuelle se déclenche grâce à des accidents.

Plusieurs films aux sujets brûlants ressortent également. En premier lieu La Haine (1995), en salles le 5 août pour fêter les 25 ans du brûlot de Mathieu Kassovitz sur les violences policères.

Quelques semaines plus tôt sera aussi ressorti Mississippi Burning (1988), chef d’œuvre d’Alan Parker avec Gene Hackman et Willem Dafoe, qui éclaire sur les dangers du Ku Klux Klan. Au cinéma le 15 juillet. Le Jardin des Finzi-Contini, ultime film de Vittorio de Sica sur la montée du fascisme en Italie, ressort le 22 juillet dans une version remasterisée.

Les amateurs de cinéma asiatique se régaleront aussi avec Les Fleurs de Shanghai du Taïwanais Hsiao-Hsien Hou (22 juillet) et Dernier Caprice de Yasujiro Ozu (12 août). Les Bookmakers sortiront également Pluie noire où le réalisateur japonais Shōhei Imamura évoque les irradiés d’Hiroshima.

L’été des reprises se terminera le 12 août avec Les Révoltés de l’an 2000, film culte et choc de l’Espagnol Narciso Ibáñez Serrador qui imagine une société où les enfants massacrent les adultes.



Source link

Autres articles

Raoul Peck (I am not your Negro) adresse une poignante lettre ouverte sur le racisme en France – Actus Ciné

Claude

“le rap d’aujourd’hui, c’est un feu d’artifice”

Claude

TOUT COMPRENDRE – Comment la Corée du Sud a imposé la K-Pop au monde

Claude