la-star.com
Actu des stars

Pourquoi Lana Del Rey s’est attiré les foudres des fans de Beyoncé, Nicki Minaj et Ariana Grande



Depuis 24 heures, les fans des divas de la pop unissent leurs forces face à un nouvel ennemi commun, contre lequel ils vouent une lutte acharnée faite de memes, de gifs et d’insultes numérisées: Lana Del Rey, qui n’avait sans doute pas vu venir la déferlante. 

Tout commence jeudi, lorsque la chanteuse de 34 ans publie un long message sur Instagram pour régler ses comptes avec ses détracteurs. L’interprète de Born To Die y répond aux critiques qui l’accusent de “dépeindre les relations abusives de façon glamour” et défend ses choix artistiques. 

“Lana Del Rey est terminée”

Mais des sept paragraphes qui constituent ce message, Twitter en a surtout retenu un. Celui où Lana Del Rey affirme être la seule à faire l’objet de ces reproches. Et d’énumérer ses consœurs qui, d’après elle, jouissent d’une image ultra sexualisée sans que personne n’y trouve à redire:

“Maintenant que Doja Cat, Ariana (Grande), Camila (Cabello), Cardi B, Kehlani et Nicki Minaj et Beyoncé se sont retrouvées en tête des classements avec des chansons sur le fait d’être sexy, de ne porter aucun vêtement, d’être infidèle, etc., puis-je s’il vous plaît recommencer à chanter des chansons qui parlent d’être bien dans son corps, de se sentir belle grâce à l’amour même si la relation est imparfaite, de danser pour de l’argent – ou de ce que je veux – sans me faire démolir ou être accusée de rendre les abus glamours?”, écrit-elle. 

Pour certains, Lana Del Rey cherchait simplement à pointer du doigt une différence de traitement entre elle et d’autres stars du milieu. Pour d’autres, c’était une déclaration de guerre. Les fans des artistes mentionnées dans son post se sont levés comme un seul homme, portés par le hashtag #LanaDelReyIsOverParty (“Lana Del Rey est terminée”). 

“On ne peut pas la laisser s’en sortir si facilement!”

Car en nommant ces célébrités, la chanteuse de Summertime Sadness s’est frottée à ce que les initiés appellent le “Stan Twitter”, une communauté de fans dévoués prêts à tout pour défendre l’honneur de celle(s) qu’ils adulent. 

“Les fans de Nicki Minaj, Beyoncé, Ariana Grande, Camila Cabello, Cardi B, Doja Cat, Kehlani! Vous feriez mieux de vous réveiller et de riposter, car cette femme utilise les noms de vos idoles pour promouvoir son prochain album pourri, on ne peut pas la laisser s’en sortir si facilement!”

“C’est fini pour Lana, elle a littéralement nommé les idoles de tout le Stan Twitter. La seule chose qui aurait pu être pire, c’est si elle avait mentionné les stars de K-Pop.”

“Allez Lana, sors d’ici, personne ne va te faire du mal!”

Certains fans de Lana Del Rey l’ont eux-mêmes suppliée de présenter des excuses face au tollé provoqué par son message (la vidéo ci-dessous est un meme, il ne s’agit pas de l’auteur du tweet):

“Lana, s’il te plaît, réveille-toi et présente des excuses, ils nous descendent!”

Accusations de racisme et tentative d'”annulation”

D’autres ont vu dans les propos de Lana Del Rey une forme de racisme, la plupart des chanteuses qu’elle mentionne étant noires. “Imaginez voir des femmes noires réussir et se dire, en tant que femme blanche, ‘Et moi alors?’. Cette gamine est une raciste”, estime un internaute. “Honnêtement, le fait qu’elle soit raciste ne me surprend pas du tout”, tweete une autre. “Je suis ravie qu’elle et son horrible musique soit annulées”. 

Cette notion d’annulation vient de ce que le Stan Twitter appelle la “cancel culture” – littéralement, la “culture de l’annulation”. Lorsqu’une personnalité se retrouve dans une situation compromettante – souvent, un ancien message discriminatoire qui resurgit – et que les internautes décident, purement et simplement, d'”annuler” cette célébrité. Soit la faire disparaître de la sphère médiatique.

Des clarifications inaudibles

Ce sont ces accusations de racisme qui ont poussé Lana Del Rey a prendre la parole. Véritable malaise ou ouverture d’une cellule de crise par son équipe marketing, la chanteuse a fait une mise à jour de son post pour clarifier ses propos: 

“C’est bien triste de voir que les gens en font une question de couleur de peau alors que je parle de mes chanteuses favorites (…) C’est le problème de la société actuelle, les choses ne veulent pas toujours dire ce que vous voulez qu’elles signifient (…) (Ce que je voulais dire, c’est qu’)il y a certaines femmes auxquelles le public ne veut pas donner de voix. Ça n’a rien à voir avec l’ethnie, je ne sais pas d’où ça vient.”

Ces quelques phrases n’ont semble-t-il pas réussi à convaincre; les détracteurs continuent à rire de ce qu’ils considèrent comme de fausses excuses, et ceux qui la défendent restent sur leur créneau. Ils sont d’ailleurs assez nombreux à estimer les réactions disproportionnées:

“Ce que Lana Del Rey avait à dire /////// Ce que les gens ont choisi d’écouter”

“Ce que Lana a dit contre Ce que les fans de Beyoncé ont vu” 





Source link

Autres articles

Taxé de pédophilie et d’islamophobie en Turquie, “Mignonnes” n’y sera pas diffusé sur Netflix

Claude

“Je ne voyais pas la lumière au bout du tunnel”

Claude

les créateurs de “Glee” créent un fonds pour financer les études de son fils

Claude

à quoi va ressembler le festival “confiné”?

Claude

Les cinémas rouvrent avec “Nous les chiens”, un film d’animation pour toute la famille

Claude

leur engagement politique influence-t-il les fans?

Claude