la-star.com
Actu des stars

Mort d’Alan Parker, réalisateur de Midnight Express, Mississippi Burning et Fame – Actus Ciné


Réalisateur de nombreux films devenus culte dans les années 80-90, de “Fame” à “Evita”, en passant par “Midnight Express” et “Mississippi Burning”, Alan Parker est mort ce 31 juillet 2020, à l’âge de 76 ans des suites d’une longue maladie.

Bestimage

Difficile de ne retenir qu’un film tant ce cinéaste aura réalisé des films ayant marqué leur époque, de The Wall pour les Pink Floyd, à Fame, mais aussi et surtout les films coup de poing Midnight Express et Mississippi Burning. On a appris la mort d’Alan Parker, ce 31 juillet 2020, à l’âge de 76 ans des suites d’une longue maladie.

Avant d’intégrer le milieu du cinéma, Alan Parker travaille chez Collet Dickinson Pearce (CDP), une agence de publicité située à Londres. C’est là qu’il rédige ses premiers scénarios, dont celui de Melody adapté à l’écran par Waris Hussein en 1971. En 1974, Alan Parker passe à la réalisation et met en scène deux courts métrages respectivement intitulés Our cissy et Footsteps.

En 1976 sort en salles son premier long métrage, Bugsy Malone, une parodie musicale des films de gangsters des années vingt, exclusivement interprétée par des enfants. Son deuxième film, le très controversé drame carcéral Midnight express (1978), obtient deux Oscars, ceux de la Meilleure musique et du Meilleur scénario.

Changement de registre en 1980 avec Fame, un hymne à la jeunesse et au spectacle qui sera également couronné de deux Oscars, ceux de la Meilleure musique et de la Meilleure chanson. En 1982, Alan Parker reste dans le domaine musical en signant Pink Floyd the wall, une adaptation cinématographique de l’album rock du célèbre groupe. Huit ans plus tard, il retrace dans Les Commitments (1990) le destin mouvementé d’un groupe de soul music irlandais, et concrétise son rêve de comédie musicale en dirigeant Madonna en 1998 dans Evita.

Nouveau succès critique en 1984 avec Birdy dans lequel Alan Parker dirige Matthew Modine et Nicolas Cage. Ce drame remporte d’ailleurs le Grand Prix Spécial du Jury au Festival de Cannes 1985. Son film suivant, Angel heart (1986), tiré de son propre scénario et interprété par Mickey Rourke et Robert De Niro, soulève la polémique aux Etats-Unis, où la Motion Picture Association of America le classe X à sa sortie.

Fervent défenseur des droits civiques et des libertés, Alan Parker réalise Mississippi burning (1988), une enquête policière sur fond de ségrégation raciale, Bienvenue au paradis (1989), où il dépeint l’internement abusif des Japonais aux Etats-Unis durant la Seconde Guerre mondiale, ainsi que La Vie de David Gale (2003), un plaidoyer contre la peine de mort. Entre-temps, il adapte à l’écran le récit autobiographique de Frank McCourt, Les Cendres d’Angela (2000), avec Robert Carlyle et Emily Watson dans les rôles principaux. Alan Parker décède à l’âge de 76 ans, le 31 juillet 2020, des suites d’une longue maladie.

Mississippi Burning, parmi les nombreux films cultes du réalisateur, était récemment ressorti en salles :

 



Source link

Autres articles

Snowpiercer (Netflix) : Jennifer Connelly en 5 films qui ont marqué sa carrière – Actus Ciné

Claude

Mort de Ian Holm : Peter Jackson et le casting du Seigneur des anneaux lui rendent hommage – Actus Ciné

Claude

Batman : Chris O’Donnell aurait pu jouer Robin dans un film solo – Actus Ciné

Claude