la-star.com
Image default
Actu des stars

M Pokora termine sa tournée avec un concert en live stream, le 8 décembre



M Pokora est contraint d’achever ce qui aurait dû être sa plus grosse tournée, le Pyramide tour, avec une performance en live stream.

C’est l’histoire d’un rendez-vous manqué. Comme tant d’autres artistes, M Pokora a dû interrompre sa tournée prévue cette année, en raison de la pandémie de covid-19. Il achèvera le 8 décembre prochain, le Pyramid Tour, qui aurait dû être sa plus grosse tournée, avec 58 dates, n’en a connu que 32. Il se produira sur la scène de La Seine Musicale à Paris, lors d’un concert retransmis en live stream.

“C’était important pour moi de vivre une dernière, confie-t-il. De ne pas rester sur ce truc qu’on nous a enlevé, sans qu’on s’y attende, il y a 8 mois. C’était une manière pour moi de dire ‘on sort par la grande porte.”

“L’équivalent d’un stade”

Ce live stream sera donc le spectacle que proposait M Pokora lors de sa tournée, “avec le même décor, les danseurs, les musiciens, tout le gros barnum, mais pour des gens qui vont regarder ça sur leur écran”. Les spectateurs, devenus des téléspectateurs, auront quelques bonus, comme la possibilité de choisir la caméra, et de vivre en coulisses les derniers préparatifs du concerts.

L’équivalent “d’un Bercy”, environ 16.000 places, ont déjà été vendues. “Quand on voit qu’on va probablement arriver à l’équivalent d’un stade, on se dit qu’on a bien fait, parce que ces gens-là seront très heureux de pouvoir assister au concert.”

“On s’est dit que c’était dommage d’avoir fait un show comme ça et d’avoir encore plus de 100.000 personnes, qui avaient acheté des billets et ne verront pas ce show”.

“C’est devenu un symbole”

Les concerts ont d’abord été stoppés net par la pandémie, puis plafonnés à 1.000 personnes. “Quand on a 1.000 spectateurs, ce n’est pas viable. Pour un grand spectacle comme le mien, il faut au moins 60 à 70% de remplissage dans une salle. Sinon c’est à perte”. Avec l’artiste, ce sont 150 salariés qui ont été privés de travail.

En août dernier, le chanteur avait interpellé le gouvernement, dénonçant des conditions sanitaires “impossibles à mettre en place” pour les concerts. “La tournée de Matt Pokora, c’est devenu un peu le symbole de tous ces techniciens, et toutes ces tournées mises en suspens. La nôtre a été coupée en plein milieu, on n’est pas beaucoup dans ce cas-là”.

Le chanteur évoque cette année 2020, qu’il a vécue comme un “ascenseur émotionnel permanent”.

“Dans un premier temps, on s’est dit ‘en juin, ça pourra repartir, il se passera 3-4 mois, c’est gérable, et puis après, non, et puis les festivals ont tous été annulés. Et puis en fin d’été, on commence à dire ‘on va réouvrir les salles avec un siège sur deux'”.

Une mesure impossible à respecter quand on a déjà vendu tous les billets d’une salle, et rendant compliquées vis-à-vis des assurances, les annulations de concert.

“Ce qu’on voulait c’était de la clarté. Si au mois de mars on nous avait dit ‘vous n’allez pas remonter sur scène avant 2021″, au moins on savait où on mettait les pieds et on n’avait pas de fausses joies. On aurait cherché tout de suite des solutions de repli.”

Philippe Dufreigne avec Magali Rangin



Source link

Autres articles

Critiqué pour avoir conseillé Donald Trump, le rappeur Ice Cube s’explique

Claude

Des jouets “Stars Wars” jetés à la poubelle valaient de l’or

Claude

La chanteuse italienne Milva, alias “la panthère de Goro”, est morte à 81 ans

Claude

Cinq personnes arrêtées en lien avec l’enlèvement sanglant des chiens de Lady Gaga

Claude

Warner Bros. présente ses excuses après des critiques de spectateurs handicapés

Claude

Mort de Claude Brasseur, acteur de Camping, La Boum et Un éléphant ça trompe énormément – Actus Ciné

Claude