la-star.com
Actu des stars

L’Ombre de Staline : savez-vous que le potentiel futur James Bond joue dans ce film ? – Actus Ciné


A l’affiche de L’ombre de Staline depuis le 22 juin, James Norton est le grand favori des bookmakers pour reprendre le rôle de James Bond après Daniel Craig. Découvrez qui est James… James Norton.

Son nom circule chez les bookmakers anglais depuis 2016 et en janvier dernier, James Norton était toujours le grand favori pour remplacer Daniel Craig dans le rôle de James Bond. Assez peu connu en France, le comédien de 34 ans est pourtant très populaire au Royaume-Uni. Il est à l’affiche du thriller L’ombre de Staline depuis le 22 juin. Découvrez qui est James Norton.

Né en juillet 1985 à Londres de parents professeurs, James Geoffrey Ian Norton développe très vite un intérêt particulier pour le théâtre. Le jeune garçon grandit à Malton dans le Nord-Yorkshire avec ses parents et sa jeune sœur. Il étudie dans une des écoles privées les plus réputées d’Angleterre et poursuit sa scolarité au sein de l’Université de Cambridge où il étudie la théologie. Il fait alors partie du Club de théâtre Marlowe Society et se produit sur les planches. Il intègre ensuite l’Académie Royale d’Art Dramatique de Londres.

Des débuts timides au cinéma

Après des débuts au théâtre, James Norton décroche un premier rôle au cinéma en 2009. Il interprète un élève dans Une éducation de Lone Scherfig avec Carey Mulligan avant de donner la réplique à Felicity Jones dans le drame Cheerful Weather for the Wedding. En 2013, il se glisse dans la peau de Guy Awards dans le film Rush réalisé par Ron Howard, et incarne, l’année suivante, Francis Willoughby dans Mr. Turner de Mike Leigh. Deux ans plus tard il apparaît au casting du remake L’Expérience interdite – Flatliners où il donne la réplique à Ellen Page, Diego Luna et Kiefer Sutherland.

Sony Pictures
James Norton dans Les Filles du Dr March

En 2020, il incarne John Brooke, l’époux de Meg March (Emma Watson) dans Les Filles du Docteur March de Greta Gerwig et enchaîne avec le drame L’Ombre de Staline dans lequel il incarne le personnage principal Gareth Jones, un jeune journaliste qui débarque à Moscou en 1933 pour interviewer Staline. En salles depuis ce mercredi.

Une star du petit écran

Mais si le comédien est aussi populaire outre-Manche c’est pour ses rôles dans les séries télévisées à succès. En 2014, il est choisi pour être le tueur Tommy Lee Royce dans la série policière de la BBC Happy Valley. Encensé par la critique, le comédien relativise en précisant que ce rôle lui a valu d’être détesté par “au moins huit millions de personnes”.

James Norton décroche ensuite le rôle principal de la série Grantchester qui se déroule dans les années 50. Il y incarne Sidney Chambers, un révérend qui officie dans le village de Grantchester et va s’associer à un inspecteur prêt à tout pour résoudre les crimes. Le comédien a quitté la série à l’issue de la quatrième saison.

Kudos Film & Television Limited
Norton dans la série Grantchester

Entre temps, l’étoile montante du paysage audiovisuel britannique décroche le rôle du Prince Andreï Bolkonsky dans la mini-série Guerre et Paix. Mis en scène par Tom Harper, cette série de la BBC est l’adaptation du roman de Léon Tolstoï, qui raconte le règne du Tsar Alexandre 1er et le triangle amoureux entre Natasha Rostova, Pierre Bezukhov et Andreï Bolkonsky. James Norton y donne la réplique à Lily James, Paul Dano ou encore Jim Broadbent. Il interprète ensuite Alex Godman, le fils d’un chef de la mafia russe exilé à Londres, dans la série McMafia produite par Amazon Prime.

James Norton est actuellement au casting de la série de la BBC, The Trial of Christine Keeler qui retrace le déroulement de l’affaire Profumo, un scandale politique qui a ébranlé le Royaume-Uni au début des années 1960.

Il sera ensuite à l’affiche de la nouvelle série de SF de Joss Whedon, The Nevers dans laquelle il campera Hugo Swann, un homme pansexuel de la haute société qui dirige un club secret et sera prochainement à l’affiche du thriller de Netflix Things Heard & Seen. Il y donne la réplique à Amanda Seyfried et Natalia Dyer.

BBC/Ecosse Films/Ben Blackall
James Norton et Sophie Cookson dans The Trial of Christine Keeler

Un prénom prédestiné ?

Il a déjà le prénom de l’agent 007, portera-t-il également son costume ? C’est du moins ce que les bookmakers anglais prédisent depuis 4 ans. Déjà évoqué par les parieurs britanniques en 2016 pour succéder à Daniel Craig, James Norton était, au mois de janvier dernier, de nouveau annoncé comme étant le grand favori des bookmakers. Selon une rumeur relayée par The Sun, l’acteur aurait même rencontré secrètement Barbara Broccoli, directrice de EON Productions et fille du créateur de la saga James Bond.

Ces informations sont évidemment à prendre avec des pincettes jusqu’à une éventuelle annonce plus officielle, mais James Norton deviendrait le 8ème interprète de 007 si jamais il venait à prendre la relève de Daniel Craig – qui a d’ores et déjà annoncé son passage de flambeau après la sortie de Mourir peut attendre, en salles au mois de novembre prochain.

La bande-annonce de L’Ombre de Staline

 



Source link

Autres articles

« l’ignorance est anxiogène »

Claude

Snowpiercer (Netflix) : Jennifer Connelly en 5 films qui ont marqué sa carrière – Actus Ciné

Claude

Bob Dylan, Mick Jagger, Elton John… Les stars rendent hommage à Little Richard

Claude