la-star.com
Image default
Actu des stars

Le style Pierre Cardin en trois pièces iconiques du célèbre couturier


Célèbre pour ses créations à l’esthétique futuriste, le couturier mort ce mardi a bousculé le monde de la mode dès la création de sa maison éponyme en 1950. Retour sur trois créations iconiques.

Couturier précurseur et pionnier du prêt-à-porter, Pierre Cardin est mort ce mardi à l’age de 98 ans. Célèbre pour ses créations à l’esthétique futuriste et aux matières innovantes, le styliste a bousculé le monde de la mode dès la création de sa maison éponyme en 1950. “Un pied de table, une racine, un arbre, une feuille, tout est matière à me donner des idées. Je peux voir un artichaut et puis faire une robe en artichaut!”, disait-il. Retour en images sur trois pièces iconiques du créateur.

1 – La robe bulle, une robe “de rêve”

“Ce qui vient en premier, c’est la forme. Ensuite la matière, qui exprime les volumes, la fluidité, la souplesse. La couleur n’est que le dernier élément”, assurait Pierre Cardin. Ainsi en 1954, il imagine une pièce qui fera sa renommée: la robe bulle. Une pièce étonnante, inspirée du film Le ballon rouge de Lucien Lamorisse, l’un de ses amis.

“Ça m’a donné l’idée de faire des bulles avec de la mousseline, ce qui n’est pas évident et est difficile à faire, encore maintenant”, raconte-t-il à France Inter en 1992. “J’ai fait ces robes bulles, qui était pastel, toutes gonflantes, avec une matière intérieure très légère qui remplissait cette bulle, c’était poétique, des robes pas d’une solidité énorme, mais des robes de rêve, qu’on aurait pu ne porter qu’une seule fois”.

Une robe bulle de Pierre Cardin dans les années 1950 © Pierre Cardin

“Ca a séduit la presse et ça m’a donné une certaine crédibilité en tant que créateur”, selon lui.

2 – Le costume “cylindre”, sans col

En 1960, Pierre Cardin lance sa première collection masculine, baptisée “Cylindre”, présentée par et devant des étudiants à l’hôtel Crillon, place de la Concorde à Paris.

“J’ai voulu faire du costume pour homme parce que je trouvais que l’Italie dominait et décidait, par les couleurs, la coupe et les matières. Et je me suis dit, pourquoi pas la France?”, explique-t-il. “J’avais un sacré culot. J’ai appelé les recteurs pour leur demander de m’envoyer des jeunes gens, pour être mannequins“.

Parmi les pièces les plus remarquables et remarquées, un costume sans col, en matière légère, innovant et à contre-courant des costumes de l’époque. Les vestes “cylindres” sont adoptées quelques années après par les stars du moment… les Beatles.

Les Beatles en Pierre Cardin
Les Beatles en Pierre Cardin © Pierre Cardin

Les membres du groupe britannique, qui portaient jusqu’ici des blousons en cuir et des jeans, changent de look sur les conseils de leur manager Brian Epstein. Interrogés sur leur tenue par un journaliste lors d’un passage à Paris en 1963, les Fab Four s’étaient alors exclamés: “We got it from Paris, Pierre Cardin!”.

3 – La combinaison inspirée par la conquête spatiale

“Le vêtement que je préfère est celui que j’invente pour une vie qui n’existe pas encore, le monde de demain”, disait le créateur, passioné par le futur. En 1968, inspiré par la conquête spatiale, Pierre Cardin présente sa collection “Cosmocorps”, avec notamment une combinaison unisexe.

“Je ne voulais pas copier la mode du moment. Ma connaissance du costume m’avait donné une grande richesse, mais je voulais m’en évader et agir en réaction”, raconte-t-il en 2010 à L’Express Styles. “Je préférais qu’on me copie plutôt que copier, ce qui est le vrai sens de la création. On se passionnait alors pour le cosmos, le laser, les computers, les possibilités infinies de la conquête lunaire. Je voyais cette époque, je la visualisais en vêtements. Pour moi, ce n’était pas futuriste, c’était l’actualité”. 

La collection "Cosmocorps", et sa célèbre combinaison
La collection “Cosmocorps”, et sa célèbre combinaison © Pierre Cardin

“Le premier à l’avoir porté dans Paris, c’est le photographe François-Marie Banier. Je le vois encore avec alors avec Edmonde Charles-Roux, rédactrice en chef de Vogue, à l’arrière de sa moto!”, se remémore-t-il. “On était encensés par la presse mais on n’en vendait pas une”.



Source link

Autres articles

comment suivre les hommages musicaux aux victimes des attentats du 13 novembre

Claude

pour l’exploitant qui a détruit une affiche dans son cinéma, “c’est une catastrophe”

Claude

Justice League : Jason Momoa dénonce à son tour un comportement odieux lors des reshoot du film DC Comics – Actus Ciné

Claude

“3615 Code Père Noël”, le film français culte qui a inspiré “Maman, j’ai raté l’avion”

Claude

Kylie Jenner, Cardi B, Lil Nas X… Les stars ont dégainé leurs plus beaux costumes pour Halloween

Claude

le remake américain de “La Famille Bélier” fait l’événement au festival de Sundance

Claude