la-star.com
Actu des stars

La Terre et le sang : qui est Eriq Ebouaney, le grand méchant du film ? – Actus Ciné


Eriq Ebouaney fait face à Sami Bouajila dans le film d’action La Terre et le Sang de Julien Leclercq à voir sur Netflix. Qui est cet acteur prolifique que vous avez surement déjà vu au cinéma ?

Acteur français d’origine camerounaise né en 1967, Eriq Ebouaney étudie d’abord le commerce international pour finalement se diriger vers le théâtre. En 1996, il décroche son premier rôle au cinéma, dans Chacun cherche son chat réalisé par Cédric Klapisch. Si ses premières prestations relèvent le plus souvent de l’ordre du second rôle, voire de l’apparition, le comédien tient, en 2000, le rôle-titre de Lumumba, un biopic retraçant le parcours du premier Premier ministre de la République démocratique du Congo.

Une carrière internationale

En 2002, il joue un méchant dans Femme Fatale de Brian De Palma, lui ouvrant ainsi les portes du cinéma américain. Il alterne ensuite les seconds rôles dans des genres cinématographiques variés, en France et à l’étranger, alternant films musclés (Les Rivières pourpres 2 – les anges de l’apocalypse, Kingdom of Heaven, Hitman ou Le Transporteur III), ou des productions qui font place à des interprétations plus intenses, telles La Nativité (2006), La Piste (2006), Africa paradis (2007) et 35 Rhums (2009). Même si les films dans lesquels il s’illustre sont assez divers, la thématique des problèmes inhérents au tiers-monde est une constante propre à sa filmographie. Parallèlement à sa carrière cinématographique, il s’illustre également sur les planches et le petit écran (Julie Lescaut).

 

Un acteur multitâche

Eriq Ebouaney enchaîne les rôles avec une cadence impressionnante. En 2010, par exemple, il est à l’affiche des drames Disgrace, Le Temps de la kermesse est terminé, Lignes de front, de la comédie Thelma, Louise et Chantal, du film d’horreur La Horde, du biopic Carlos et du film d’aventure 600 kilos d’or pur…

Sa maîtrise du français, de l’anglais, de l’allemand, de l’italien, de l’arabe et du swahili lui permettent de tourner dans plusieurs langues et dans plusieurs pays. L’acteur n’a d’ailleurs pas à rougir de sa filmographie : on l’aperçoit après cela dans le thriller franco-américain 3 days to kill aux côtés de Kevin Costner et Brian de Palma le dirigera à nouveau en 2019 dans Domino, où il donne la réplique à Nikolaj Coster-Waldau (Game of Thrones).

En France, Eriq Ebouaney enchaîne les projets, pour des grands et petits réalisateurs : il apparaît dans Or Noir de Jean-Jacques Annaud en 2011, dans Nous trois ou rien de Kheiron (2014) ou encore Le flic de Belleville (2018) de Bouchareb. Et c’est toujours dans l’hexagone qu’il sortira ses deux prochains long-métrages : on peut actuellement le voir dans La Terre et le sang (à voir sur Netflix), le nouveau film d’action de Julien Leclercq où il prête ses traits à un violent trafiquant de drogue prêt à tout pour retrouvement son chargement. Il sera aussi prochainement à l’affiche de Bronx, le prochain film d’Olivier Marchal, qui s’inspire librement de La Tuerie du Bar Téléphone. A découvrir au cinéma le 30 mars prochain.

 



Source link

Autres articles

TOUT COMPRENDRE – Comment la Corée du Sud a imposé la K-Pop au monde

Claude

Les Rolling Stones ouvrent leur premier magasin à Londres

Claude

Juliette Gréco est morte à l’âge de 93 ans

Claude

Elizabeth Debicki a 30 ans : la future star de Tenet en 6 rôles – Actus Ciné

Claude

“Je n’ai pas encore fait tout ce que je voulais”

Claude

Star Wars 9 : les origines de Rey ont changé en cours de tournage selon Daisy Ridley [SPOILER] – Actus Ciné

Claude