la-star.com
Actu des stars

“La Personne aux deux personnes”, la comédie où Alain Chabat et Daniel Auteuil se plient en quatre


La comédie française dans tous ses états (5/10) – Cet été, BFMTV vous emmène dans les coulisses de comédies cultes, insolites ou ratées. Aujourd’hui, La Personne aux deux personnes de Nicolas et Bruno.

En 2010, alors que La Personne aux deux personnes, le premier film de Nicolas & Bruno, s’apprête à débarquer dans les salles obscures, Alain Chabat a une vision: “Vous allez voir les gars”, lance l’acteur à ses deux comparses, “ce film, je lui donne dix ans. Dans dix ans, il sera totalement culte.”

En 2020, la prophétie s’est réalisée. Passé la déception de ne séduire que 221.489 spectateurs (en pleine coupe de l’Euro), Nicolas & Bruno ont vu leur comédie sur un chanteur ringard, coincé après sa mort dans la tête d’un comptable, devenir culte. Fréquemment contactés pour des projections et des festivals, ils savourent le nouveau statut de leur comédie “un peu spéciale”.

Tout commence à la fin des années 2000. Nicolas & Bruno sont connus pour les Messages à caractère informatif, série de détournements de films d’entreprise pour lesquels ils ont créé une boîte fictive, la COGIP. Ils rêvent de poursuivre au cinéma l’exploitation de ce monde absurde de l’entreprise et contactent Alain Chabat, qu’ils connaissent depuis le Burger Quiz.

Leur idée est de faire une comédie mêlant réalisme et fantastique. Alain Chabat, chantre de l’humour absurde avec Les Nuls, qui s’est lancé dans la production avec sa société Chez Wam, est le parfait interlocuteur pour donner vie à ce projet un peu fou, qui veut aborder notamment la folie dans le monde du travail.

“C’était essentiel de travailler avec lui sur un projet comme celui-là”, raconte Bruno Lavaine. “La Personne aux deux personnes est quand même une comédie un peu spéciale, pas grand public. C’était super d’être produit par Chabat, parce que c’est un mec d’une grande gentillesse, d’une grande douceur, qui a une intelligence de la comédie dingue.”

Tourner avec Daniel Auteuil, “un vieux fantasme”

Le duo rêve aussi de faire un “buddy movie” où deux personnages antagonistes sont contraints de cohabiter, comme dans Deux en un (2004) des frères Farrelly et Frangins malgré eux (2008) d’Adam McKay. Des univers déjantés mêlés à des souvenirs du cinéma français des années 1970 et 1980: Ranu (interprété par Daniel Auteuil) porte ainsi un costume bordeaux comme Etienne Dorsay (Jean Rochefort) dans Un éléphant ça trompe énormément (1976).

Daniel Auteuil et Alain Chabat dans "La Personne aux deux personnes"
Daniel Auteuil et Alain Chabat dans “La Personne aux deux personnes” © Chez Wam

La Personne aux deux personnes allie l’absurdité des Nuls et de l’humour américain aux comédies franchouillardes. Employer Daniel Auteuil était ainsi “un vieux fantasme” du duo, qui a été éduqué par Les Sous-Doués et Pour cent briques t’as plus rien. La star, qui s’était depuis orientée vers des rôles plus dramatiques, rêvait de retrouver la fantaisie de ses débuts:

“Ça faisait tellement longtemps qu’il n’avait pas fait de comédies. On se disait qu’il devait avoir envie d’y retourner. On lui a envoyé le scénario et il nous a dit que c’était pile ce qu’il avait envie de faire maintenant”, raconte Nicolas Charlet, avant de laisser la parole à Bruno Lavaine. “On a beaucoup parlé avec lui de ses comédies sur le tournage. On ne comprenait pas pourquoi il ne les revendiquait pas. Il nous disait qu’il avait eu besoin de reconnaissance.”

“Les toilettes, c’est la scène centrale du film”

Daniel Auteuil écope du rôle de Jean-Charles Ranu, terne employé de la Cogip, consumé par son travail. Alain Chabat, dont le rêve est de chanter dans un film, incarne quant à lui Gilles Gabriel, ex-chanteur des années 1980, dont le titre Flou de toi est en train de faire un comeback inattendu, et dont il va tenter de profiter depuis le corps de Ranu.

Ils sont accompagnés par “un troisième stradivarius”, précisent Nicolas & Bruno: Marina Foïs, dont la capacité à faire des grimaces impressionne beaucoup le duo de réalisateurs: “Elle a le rythme du non rythme dans la peau”.

Le film s’est construit assez simplement, à partir d’une scène centrale où Ranu doit se rendre aux toilettes avec la voix de Gilles Gabriel. “C’est vrai que c’est un endroit compliqué pour être à deux”, s’amuse Nicolas Charlet, qui se souvient du timing très précis pour caler entre deux répliques le bruit des selles du personnage tombant dans la cuvette.

“On a fait le bruitage avec une orange dans une bassine [en post-production]. Sur le plateau, on a fait un petit bruit pour qu’ils sachent quand rebondir. Il n’y a pas beaucoup de producteurs [en dehors d’Alain Chabat] qui peuvent comprendre que pour nous c’est la scène absolument centrale du film”, complète Bruno Lavaine.

Nicolas & Bruno situent cette histoire à La Défense, et inventent un univers vintage et cauchemardesque, qu’ils peuplent d’une boutique démodée vide (tenue par Jean-Jacques Styles) et d’un “canabureau”, mobilier design sorti de leur imagination, que Daniel Auteuil a récupéré après le film. Ce monde a été construit par Stéphane Rozenbaum, chef décorateur doublement césarisé pour L’Ecume des jours de Michel Gondry (2013) et La Belle époque de Nicolas Bedos (2019).

Le canabureau de "La Personne aux deux personnes"
Le canabureau de “La Personne aux deux personnes” © Chez Wam

“Chabat, un grand improvisateur et un grand déconneur”

Le son occupe une place primordiale dans le film. Comme Nicolas & Bruno ne voulaient pas que Daniel Auteuil joue seul et que la voix d’Alain Chabat soit enregistrée plus tard, le duo suit les conseils de leur ingénieur du son Michel Casang et décident d’installer sur le plateau une tente, qui contenait un petit studio portable insonorisé.

Daniel Auteuil est séduit par ce dispositif, qui le pousse à jouer avec une oreillette, et lui permet de mieux s’imprégner du rôle, face à un Alain Chabat qui multiplie les improvisations pour mieux le déstabiliser, comme son personnage dans le film: “Chabat, qui est un grand improvisateur et un grand déconneur, ne s’en est pas privé”, note Michel Casang.

Sur le tournage, cette situation n’est pas toujours confortable – et Alain Chabat a même été “oublié certains jours” au moment de la pause déjeuner. “On avait tapissé cette tente avec des images de cerveaux pour qu’il soit vraiment dans une ambiance de confinement cérébral”, ajoute Nicolas Charlet.

Daniel Auteuil et Alain Chabat dans "La Personne aux deux personnes"
Daniel Auteuil et Alain Chabat dans “La Personne aux deux personnes” © Chez Wam

Nicolas & Bruno, qui soignent chaque élément de leur film, ont travaillé sur le son et l’image pour placer le spectateur dans la peau de Ranu. Après un début caméra à l’épaule, l’image se stabilise petit à petit, comme le son, qui se fait de plus en plus enveloppant. Chabat apporte aussi des conseils au montage, entreprise souvent très périlleuse en comédie.

“Ça nous paraissait moins violent à l’époque”

Enfermé chaque jour dans sa tente, Alain Chabat apparaît très peu dans le film. Une situation un peu frustrante pour le comédien, qui partage l’écran avec Daniel Auteuil le temps d’un numéro mémorable, un rêve rythmé par Juste une mise au point de Jakie Quartz où Ranu et Gilles Gabriel massacrent à coup de fusils à pompe les employés de la Cogip.

Des images reviennent à la mémoire de Bruno: “C’était joyeux. Ils étaient pieds nus et se cramaient les pieds sur les cartouches qui tombaient par terre.” Il poursuit, plus grave: “On nous a souvent parlé de cette séquence, en nous demandant comment on pouvait mettre ça dans une comédie. Depuis il y a eu Charlie. Ça nous paraissait moins violent à l’époque.”

“Quand on l’a fait, c’était assez éloigné de nous, Européens. C’était des trucs qui se passaient aux États-Unis. On pensait aux tueries dans les universités. C’est plus près de nous maintenant”, renchérit Nicolas, qui “ne sait pas si on la referait aujourd’hui”: “o+01n trouverait autre chose pour exprimer [la] souffrance [de Ranu]”, glisse Bruno.

Alain Chabat apparaît aussi dans le clip de Flou de toi, vrai-faux tube imaginé pour le film et réalisé “avec de vrais musiciens de l’époque et des choristes qui faisaient les jingles des radios FM, comme Michel et Georges Costa”, indique le duo.

Avant la sortie, Nicolas & Bruno décident de faire vivre, pour de vrai, Gilles Gabriel. Chabat, qui a pris des cours de chant, multiplie les apparitions médiatiques. Son personnage, inspiré par les chanteurs aux deux prénoms (Frédéric François, Herbert Léonard, Jean-Pierre François…), monte même les marches à Cannes. Une stratégie inspirée du cinéma indien.

Alain Chabat joue à la perfection Gilles Gabriel, ce chanteur ringard qui “n’a pas l’étoffe de son aigreur et de sa frime”. L’acteur est si à l’aise dans le personnage qu’il a failli faire une apparition sur la tournée de Stars 80! Guy, le chanteur démodé du film césarisé d’Alex Lutz, est d’ailleurs un descendant “plus méchant” de ce Gilles Gabriel – et la marque indélébile de La Personne aux deux personnes sur la comédie française.



Source link

Autres articles

Lady Gaga se confie sur sa dépression liée à la célébrité

Claude

Pour le patron du CSA, la représentation de la diversité à la TV “marque le pas”

Claude

Beyoncé lance des unités mobiles de dépistage du Covid-19 à Houston

Claude

Ip Man 4 : Donnie Yen en 10 rôles marquants – Actus Ciné

Claude

Joe Biden appelle la rappeuse Cardi B à faire voter les jeunes

Claude

Mort de Chadwick Boseman : le réalisateur de Black Panther lui écrit une bouleversante lettre hommage – Actus Ciné

Claude