la-star.com
Actu des stars

Ip Man 4 : Donnie Yen en 10 rôles marquants – Actus Ciné


Véritable superstar en Asie, Donnie Yen atteint enfin la reconnaissance internationale avec ses rôles dans Rogue One et Ip Man 4, en salles depuis le 22 juillet. Zoom sur les rôles charnières qui ont forgé sa carrière.

Koch Films

IL ETAIT UNE FOIS EN CHINE II

Tsui Hark à la réalisation, Yuen Woo Ping à la chorégraphie des combats et Jet Li et Donnie Yen s’affrontant en combat singulier : La secte du Lotus Blanc (1992) marque une petite révolution dans le film d’arts martiaux, faisant de Yen une star en Asie grâce à sa performance physique hallucinante dans ce rôle de méchant, le général Lan.

 

HIGHLANDER ENDGAME

Highlander Endgame (2001) marque la première incursion de Donnie Yen dans le cinéma américain. Il interprète le guerrier immortel chinois Jin Ke, combattant redoutable au sens de l’honneur exacerbé. Le combat entre Duncan McLeod (Adrian Paul) et Jin Ke reste un des moments les plus mémorables du film.

 

BLADE II

Dans Blade II (2002), suite de Blade, Yen prête ses traits au personnage de Snowman, implacable combattant au katana membre du “Bloodpack”, un groupe de vampires qui va venir en aide au héros. Si Snowman reste silencieux, il en impose par son charisme et son agilité. Donnie Yen a aussi été chorégraphe des combats sur ce film.

 

HERO

En 2003, Donnie Yen retrouve Jet Li dans la fresque Hero. Après La secte du Lotus Blanc (1992), les deux combattants s’affrontent à nouveau dans un fabuleux duel à l’épée épique et poétique à la fois. Le nom du guerrier incarné par Yen : Ciel Etoilé. Quand lyrisme et arts martiaux forment un beau mélange.

 

SEVEN SWORDS

Donnie Yen incarne Chu Zhaonan dans la fresque guerrière épique Seven Swords (2005). Il y retrouve pour l’occasion le réalisateur visionnaire Tsui Hark. Dans une Chine du 17ème siècle où règne un empereur sanguinaire, 7 combattants vont défier l’Empire. Le cinéaste critique ainsi subtilement le gouvernement communiste de son pays et ses dérives autoritaires.

IP MAN

Ip Man (2008) est sûrement le rôle le plus emblématique de Donnie Yen. Le comédien excelle à tous les niveaux dans ce biopic d’une légende des arts martiaux, célèbre pour avoir été notamment le maître de Bruce Lee. Succès oblige, Ip Man est devenu une saga dont le 4ème volet est sorti en salles le 22 juillet.

 

LE ROI SINGE

Le Roi Singe (2014) est une des plus grandes super-productions chinoises. S’il n’a pas atteint nos contrées, le film a eu un énorme succès en Asie. Donnie Yen y interprète le Roi Singe Sun Wukong, un héros légendaire ultra célèbre en Chine. Il va prendre part à une guerre sans merci opposant les Cieux et les profondeurs des Ténèbres. Yen est également action director sur ce film.

TIGRE ET DRAGON 2

Dans Tigre et Dragon 2 (2016), suite du film culte sorti en 2000, Donnie Yen joue Meng Sizhao alias Loup Silencieux, ancien promis de Yu Shu Lien, le personnage de Michelle Yeoh. Longtemps attendue, cette suite marque une nouvelle collaboration entre Yuen Woo Ping et son disciple Donnie Yen.

 

STAR WARS ROGUE ONE

Rogue One (2016) est film de la consécration hollywoodienne pour Donnie Yen, qui intègre la populaire saga Star Wars. L’acteur joue Chirrut Imwe, combattant croyant au pouvoir de la Force, membre des Gardiens des Whills, un ordre spirituel de moines-guerriers. Aveugle et maniant le bâton avec dextérité, Chirrut joue un rôle décisif dans la bataille permettant de voler les plans de l’Etoile de la mort. Après ce film, Donnie Yen intègre le casting d’un autre blockbuster,  Reactivated (2017). Il y incarne Xiang, d’abord ennemi du héros Xander Cage (Vin Diesel), avant de rallier sa bande de mercenaires badass. Le natif de Canton démontre une nouvelle fois son incroyable maîtrise des arts martiaux. À noter que Yen a remplacé Jet Li au pied levé pour ce rôle.

Rogue One: A Star Wars Story

 

FLASHPOINT

La collaboration entre le réalisateur Wilson Yip et Donnie Yen a été très fructueuse. De la série des Ip Man, à Kill Zone en passant par Dragon Tiger Gate, les deux hommes ont écrit une belle page de l’histoire des films d’action made in Hong-Kong. Le très nerveux Flashpoint fait aussi partie d’une de leurs plus belles réussites. Cette chasse à l’homme ultra-violente au mépris des règles et de la morale est réjouissante et haletante, avec évidemment un Donnie Yen plus fiévreux que jamais.

 



Source link

Autres articles

pour l’exploitant qui a détruit une affiche dans son cinéma, “c’est une catastrophe”

Claude

Accusations de viol: Justin Bieber se défend

Claude

à quoi va ressembler le festival “confiné”?

Claude