la-star.com
Image default
Actu des stars

Face à la polémique “Mignonnes” aux Etats-Unis, Roselyne Bachelot va montrer le film aux ministres



La projection aura lieu prochainement au CNC, avec notamment Elisabeth Moreno, la ministre déléguée à l’Égalité entre les femmes et les hommes.

Roselyne Bachelot va montrer le film Mignonnes à ses collègues ministres, annonce le JDD. La projection aura lieu prochainement au CNC, avec Elisabeth Moreno, la ministre déléguée à l’Égalité entre les femmes et les hommes, mais aussi Adrien Taquet, secrétaire d’Etat à la Protection de l’enfance, et Marlène Schiappa, ministre déléguée chargée de la Citoyenneté.

Maimouna Doucouré, accusée depuis plusieurs semaines par de nombreuses personnalités politiques américaines d'”hypersexualiser” des enfants avec son film, devrait être présente pour discuter de son oeuvre. La réalisatrice, qui a été menacée de mort depuis la mise en ligne de son film sur Netflix auix Etats-Unis, a également reçu la semaine dernière le soutien du gouvernement français:

“Ce film doit pouvoir continuer à être présenté à tous les publics et à nourrir un débat apaisé fondé sur des lectures éclairées de l’œuvre”, indiquait un communiqué de Roselyne Bachelot.

“Nous sommes profondément désolés”

Aux États-Unis, l’ensemble du camp républicain a en effet appelé au boycott de Netflix après la mise en ligne du film. Le sénateur républicain Ted Cruz a interpellé dans une lettre ouverte le département de Justice et a demandé le 12 septembre dernier l’ouverture d’un enquête afin de déterminer si “Netflix, ses cadres ou ses auteurs ont violé des lois fédérales sur la production et la distribution de matériel pédopornographique”.

Mignonnes, qui dénonce justement l’hypersexualisation des enfants, raconte l’histoire d’Amy, une fillette de onze ans qui intègre un groupe de danse aux chorégraphies parfois suggestives. La polémique a commencé mi-août, lorsque Netflix a entamé la promotion du film sur sa plateforme. L’affiche de Netflix montrait les protagonistes du film, des pré-adolescentes, en tenues moulantes et dans des poses suggestives.

La réalisatrice Maïmouna Doucouré a révélé au site Deadline avoir reçu depuis de “nombreuses menaces de mort” à cause du visuel utilisé par Netflix. La plateforme a présenté ses excuses pour la polémique:

“Nous sommes profondément désolés pour le visuel inapproprié que nous avons utilisé pour Mignonnes/Cuties. Ce n’était ni bien, ni représentatif de ce film français récompensé au festival de Sundance.”





Source link

Autres articles

son père brise le silence et s’attaque aux “conspirationnistes”

Claude

comment le coronavirus a bousculé le tournage de la nouvelle saison

Claude

Marc Ruchmann, l’acteur de “Plan Coeur”, sort son premier album, “Reminiscences”

Claude

quels seront les films disponibles au cinéma à la réouverture des salles?

Claude

le maître de la BD Enki Bilal expose ses œuvres à Landerneau

Claude

Mort de Diana Rigg, actrice de “Chapeau melon” et de “Game Thrones”

Claude