la-star.com
Image default
Actu des stars

EnjoyPhoenix recadre Gabriel Attal sur l’absence de journalistes dans son émission



La YouTubeuse EnjoyPhoenix, 25 ans, a notamment profité de l’occasion pour apporter un peu contradiction au porte-parole du gouvernement.

Gabriel Attal, le porte-parole du gouvernement, a lancé ce mercredi 24 février sur les plateformes YouTube et Twitch sa propre émission mensuelle, #SansFiltre, conformément à sa promesse de transparence et de clarté à propos de l’actualité. L’objet du débat était la précarité des jeunes alors que la pandémie dure depuis presque un an.

“Les jeunes crèvent la dalle”, les “étudiants sont en galère”, en “dépression”, redoutent des “diplômes en carton”, lui ont lancé à tour de rôle les influenceurs et YouTubeurs EnjoyPhoenix, Fabian, Elise&Julia ou Malek Délégué. EnjoyPhoenix, 25 ans, a notamment profité de l’occasion pour apporter un peu contradiction au porte-parole du gouvernement:

“Je pense qu’il y a une grosse incohérence entre les gens qu’on laisse s’entasser dans les magasins, le bus, le RER, [le fait que] les collèges, les lycées et les prépas soient ouverts et les universités qui sont fermées. Il faut arrêter de croire que les étudiants ne sont pas des gens responsables, qu’ils ne vont pas se protéger. Personne n’a envie d’attraper la Covid. Si demain on rouvre les facs, je pense que tout le monde sera heureux de pouvoir y retourner”, martèle la jeune femme, de son vrai nom Marie Lopez.

“Preneur” de toutes ces “remontées”, Gabriel Attal a mis en avant les “dispositifs” existants: “plan jeunes”, offre de “30.000 stages”, “repas à un euro”, “chèque psy” pour les étudiants… “C’est faux de dire qu’il y a une génération sacrifiée aujourd’hui, ce qui ne veut pas dire qu’il n’y a pas de jeunes dans la galère”, a-t-il répondu.

“Je ne suis pas journaliste”, a aussi lancé EnjoyPhoenix à Gabriel Attal. “D’ailleurs, je trouverais ça super que la prochaine fois il y ait un journaliste qui soit là pour rétorquer, parce que ce n’est pas mon métier. Je viens juste poser les questions que ma communauté aimerait mettre en avant.”

Une stratégie numérique de plus en plus rodée

Par un recours accru aux influenceurs sur les réseaux sociaux, l’exécutif espère toucher une cible jeune plus rétive aux médias traditionnels, pour leur délivrer consignes sanitaires et témoignages de compréhension face à la crise.

Le défi des 10 millions de vues lancé par Emmanuel Macron au YouTubeurs McFly et Carlito pour un clip appelant à respecter les gestes barrières anti-Covid 19 a été relevé en trois jours: leur vidéo Je me souviens, mise en ligne dimanche matin, a franchi la barre mardi soir.

Ces deux trentenaires, qui peuvent se targuer d’au moins six millions d’abonnés, ont obtenu en retour que le chef de l’Etat se prête avec eux à un “concours d’anecdotes” dans une future vidéo du tandem tournée à l’Elysée.

Derrière le pari potache, initié par Emmanuel Macron lui-même, se filmant avec son smartphone, se cache une stratégie numérique de plus en plus rodée. A un an de la présidentielle, l’exécutif cherche des canaux de communication efficaces avec une jeunesse frappée de plein fouet par les conséquences de la crise.

Jérôme Lachasse avec AFP



Source link

Autres articles

Le mouvement #MeToo prend de l’ampleur en Grèce: trois artistes sanctionnés

Claude

La dessinatrice Lisa Mandel lance sa propre maison d’édition pour une meilleure rémunération des auteurs de BD

Claude

Le réalisateur Bertrand Tavernier est mort à l’âge de 79 ans

Claude

“3615 Code Père Noël”, le film français culte qui a inspiré “Maman, j’ai raté l’avion”

Claude

Le prince Harry a parlé avec William et Charles, selon une proche

Claude

face à la fermeture des cinémas, Steven Spielberg publie un message plein d’espoir

Claude