la-star.com
Image default
Actu des stars

Dans les coulisses de “Connectés”, le premier film français sur le confinement


Cette comédie teintée de thriller disponible sur Amazon Prime est le premier film français sur le confinement. Une aventure un peu folle, que son créateur et ses acteurs racontent à BFMTV.

Conçu pendant le premier confinement et tourné dans la foulée, le film Connectés, une comédie teintée de thriller qui tourne en dérision les apéros-zoom, est disponible à partir de ce jeudi 12 novembre sur Amazon Prime. Coiffant au poteau 8 rue de l’Humanité, la comédie sur le confinement que Dany Boon tourne actuellement pour Netflix, Connectés est le premier film français à évoquer le confinement.

Le cinéma français a rarement été aussi rapide pour s’emparer de l’actualité brûlante. Connectés n’est pas la première fiction à parler de la pandémie. Lockdown All’italiana, comédie réalisée par Enrico Vanzina, est sorti le 15 octobre dernier en Italie, et Borat 2, tourné lui aussi au cours de ces derniers mois, est disponible sur Amazon Prime depuis le 23 octobre. Sans oublier Songbird, thriller produit par Michael Bay, sur le Covid-23, forme mutante du Covid-19.

Par un hasard de calendrier, Connectés sort en plein second confinement: “Ce n’était pas prévu. Je ne devrais pas m’en réjouir, mais c’est le meilleur timing au monde”, s’amuse Romuald Boulanger, scénariste, producteur et réalisateur du projet. “On voulait raconter une réalité et elle nous a rattrapés. J’espère qu’on va distraire les gens pendant le confinement avec ce film.”

Tout commence au printemps. Romuald Boulanger est en pleine préparation d’un film qu’il doit tourner en langue anglaise au cours de l’été. L’affaire se présente bien. Il doit adapter son court métrage Talk, un huis clos avec William Baldwin sur un animateur radio qui reçoit un coup de fil qui brise sa vie en direct.. Avec le confinement et la fermeture des frontières, impossible de faire venir pour l’instant les comédiens. Le projet est reporté.

“Il fallait trouver un autre projet”, se souvient le producteur. “Un jour, lors d’un vidéo call avec mon équipe, j’ai eu l’idée de cette histoire, en m’inspirant de cette nouvelle manière de communiquer entre nous. J’ai écrit pendant le confinement, pendant un mois. J’ai soigné mon script. Comme c’est un film concept, je voulais vraiment créer des surprises pour qu’on ne s’ennuie pas.”

Aussitôt lui vient l’idée de raconter un thriller: en plein confinement, l’apéro-zoom d’une bande d’amis vire au drame lorsque l’une d’entre eux est enlevée par un dangereux individu masqué et armé. L’événement, traumatisant, aura pour effet de révéler leurs rancœurs cachées… Rapidement, le thriller dans la lignée d’Unfriended se teinte de comédie. Chacun est censé pouvoir s’identifier aux personnages: il y a l’amie qui a dû mal à se connecter, celle qui fait son propre pain, celui qui travaille en caleçon et costard, le couple qui en a assez des enfants…

“Un effort de guerre”

L’actrice Nadia Farès, qui fait son grand retour devant la caméra avec Connectés, se souvient de sa réaction en découvrant le pitch de Romual Boulanger: “Tu es dingue! Tu penses faire ça quand?” Elle se souvient aussi de la réponse du réalisateur: “Maintenant!” Dont acte: trois semaines plus tard, il la recontacte pour lui faire parvenir une première version du scénario.

Un casting se constitue rapidement autour de Nadia Farès: Pascal Demolon et Stéphane de Groodt la rejoignent, ainsi que l’équipe de Divorce Club: Michael Youn, Francois-Xavier Demaison, Claudia Tagbo et Audrey Fleurot. Frank Dubosc accepte enfin de faire une petite apparition, comme un “effort de guerre”, précise Romuald Boulanger: “Quand il a entendu parler du projet, il m’a dit qu’il était disponible si j’avais besoin de quoi que ce soit. Il a été au rendez-vous. Il a participé par soutien. Il savait qu’on relançait la machine.”

Une scène de "Connectés, la nouvelle comédie français d'Amazon Prime
Une scène de “Connectés, la nouvelle comédie français d’Amazon Prime © Amazon Prime

La préparation débute avant le déconfinement, puis le tournage a lieu en juin et en juillet. “On a fait huit jours et demi de tournage – ce qui est très peu”, précise Romuald Boulanger. Le réalisateur a bénéficié du “budget d’un film normal” pour Connectés: “On n’a eu aucun passe-droit. Notre avantage, c’est qu’on l’a fait en très peu de jours. C’est aussi pour ça que le film a existé. Aujourd’hui, les assurances Covid coûtent entre dix et vingt pour cent du budget d’un film. Comme on ne partait pas sur quatre ou huit semaines de tournage, mais sur un jour par comédien, ça ne mettait pas en péril le projet.”

“Tourner un film en un jour, c’est peut-être le cinéma du futur”

Romuald Boulanger et son équipe ont été parmi les premiers à retourner dans les studios de Bry-sur-Marne, en région parisienne. “Les comédiens ne se sont jamais croisés – sauf ceux qui étaient dans la même pièce”, poursuit le réalisateur. “Ils ont tourné chacun un jour. Quand il y avait un accident, ils réagissaient à une vidéo que j’avais trouvée sur YouTube pour qu’ils aient de vraies réactions. On a fabriqué des décors pour chaque comédien. On n’a pas tourné chez eux! Si on se décale un petit peu sur la droite, on pourrait voir qu’on est en studio!”

“En huit jours de tournage, on a fait un long-métrage”, renchérit Nadia Farès. “On a tourné avec des prompteurs. Quand vous devez tourner un film entier en une journée,vous n’avez pas trop le choix! Il y avait aussi deux comédiens qui étaient cachés sur le plateau et qui nous ont donné la réplique. C’est un alien, ce film: voir à l’écran ce qu’on est en train de vivre est surréaliste. Et le jouer aussi! C’est génial de se dire que pendant cette période on arrive à s’adapter et à créer.”

“C’est intéressant de voir que dans cet état d’urgence, on peut résister à cette impression qu’on ne peut plus rien faire et qu’on peut réinjecter une forme de vie, d’envie”, analyse de son côté Pascal Demolon. Comme les autres comédiens, il n’a pas eu accès aux images tournées, mais il a tourné ses scènes avec Audrey Fleurot et une autre star qu’on ne nommera pas pour préserver les surprises du scénario du film: “On ne savait pas réellement ce qui se passait de l’autre côté. Tourner un film en un jour, c’est peut-être ça, le cinéma du futur. Comme c’était très ramassé sur le temps, ça a donné un caractère d’urgence qui allait bien avec le sujet du film.”

“Difficile de faire complètement abstraction du monde”

Sur le tournage, les protocoles de sécurité sont respectés à la lettre et “tout le monde est hyper concentré”, indique Romuald Boulanger. “Personne ne traîne. La situation instaure une grande rigueur. On a eu une grande émotion en arrivant sur le plateau. On a cru qu’on ne tournerait plus jamais! Se retrouver, pouvoir dire moteur action… On était une trentaine sur le plateau.” “On voyait ce que les soignants étaient en train de vivre”, complète Nadia Farès. “Les chiffres tombaient chaque jour. On était très connectés à la réalité et au drame, tout en ayant conscience d’être privilégiés de tourner.”

Romuald Boulanger n’a pas rencontré de difficultés particulières sur le tournage: “L’avantage, c’était qu’on était à caméra fixe. Il n’y avait pas de contrechamp ou de plan large. C’est l’un des tournages les plus faciles de ma vie. Je n’avais à m’occuper que de mon casting.” À la fin du tournage, il a offert à ses comédiens un… masque. “Je ne l’ai pas encore porté. Je le garde pour une grande occasion!”, s’amuse Pascal Demolon.

Connectés n’est pas uniquement un film sur le confinement, insiste Romuald Boulanger: “Il aurait pu voir le jour sans le confinement.”. Le producteur, qui prépare de nombreux projets audiovisuels avec sa société R Lines Productions, estime cependant qu’il est désormais nécessaire d’intégrer la pandémie à la fiction: “C’est difficile de partir sur des projets qui font complètement abstraction du monde dans lequel on est. J’ai l’impression qu’il faut raconter ce qu’on est en train de vivre – même si mon rêve absolu, c’est mon quotidien d’hier.”



Source link

Autres articles

« Tous en cuisine », l’émission de Cyril Lignac prolongée jusqu’à fin mai

Claude

le Royaume-Uni peut-il lui faire de l’ombre?

Claude

de Mark Hamill à Sasha Baron Cohen, les stars se réjouissent

Claude

Amir président du jury, vote du public… ce que l’on sait de la sélection du candidat français à l’Eurovision 2021

Claude

Dans “L’Arabe du futur 5”, Riad Sattouf raconte son secret de famille le plus sombre

Claude

Pourquoi vous ne pouvez plus publier d’images de “Dragon Ball” sur Twitter

Claude