la-star.com
Actu des stars

Confinement saison 2: on regarde quoi? #Jour16


Comment s’occuper pendant les longues soirées de confinement? Classiques incontournables, pépites ou nouveautés, BFMTV.com vous livre une sélection de séries, films, ouvrages, BD et albums.

Série futile, classique primé, documentaire instructif, dessin animé familial, album indé ou bande dessinée trépidante… tout est bon pour peupler les soirées confinées. Voici notre sélection au #jour16 du confinement saison 2.

● À regarder: “Bob l’Eponge – Le film: Éponge en eaux troubles” (Netflix)

L’éponge carrée la plus célèbre du petit écran est de retour avec un nouveau long-métrage, Éponge en eaux troubles. Disponible uniquement sur Netflix, ce troisième film dérivé de la série raconte la folle aventure de Bob l’éponge et de Patrick pour retrouver l’escargot Gary. Premier film avec Bob l’éponge à sortir après la mort de son créateur Stephen Hillenburg, Éponge en eaux troubles propose un cocktail d’humour absurde et burlesque, avec en prime une étonnante rencontre entre notre jeune héros jaune et l’acteur Keanu Reeves, déguisé en virevoltant.

● À suivre en live: L’opéra chez soi

L’Opéra de Paris dévoile en live ce samedi soir à 20 heures, trois créations en avant-première, sur Facebook, confinement oblige. Au programme, Exposure de Sidi Larbi Cherkaoui sur une musique de Woodkid et dans des costumes signés Chanel, Clouds Inside de Tess Voelker sur une musique de Nick Drake et Et si de Mehdi Kerkouche sur une musique de Guillaume Alric. L’accès à ces événements coûte 4,49€ et les créations y seront disponibles pendant 48 heures. “Ca permettra aux gens à beaucoup de gens qui ne peuvent pas se déplacer à l’Opéra de Paris de découvrir nos créations, parce que c’est cool!”, s’enthousiasme Mehdi Kerkouche.

● À lire “La Bête”, de Frank Pé et Zidrou

Aucun autre héros classique de la BD franco-belge, jusqu’à présent, n’a connu un lifting aussi radical. Personnage tout en rondeur et figure adorée des enfants, le Marsupilami revient sous une forme réaliste le temps de La Bête (Dupuis), un album imaginé par Frank Pé (dessin) et Zidrou (scénario). L’histoire reflète les considérations écologiques de ses auteurs et dénonce la maltraitance animale. Capturé par des trafiquants d’animaux exotiques, le Marsupilami débarque blessé dans le Bruxelles du début des années 1950. À l’agonie, la bête est secourue par un jeune garçon, François, qui va le soigner et prendre soin de lui. D’ordinaire, le Marsu fait rire, avec sa queue qui se transforme en poing, ses “houbas” et son amour des piranhas. Dans La Bête, il fait pleurer les lecteurs pour la première fois depuis sa création par Franquin dans Spirou et les Héritiers (1952). Les visions de son corps décharné, à l’abandon, sont inoubliables – et du jamais vu pour un héros de cette trempe.

Détail de la couverture de "La Bête", relecture réaliste du Marsupilami
Détail de la couverture de “La Bête”, relecture réaliste du Marsupilami © Dupuis 2020

La Bête, Frank Pé et Zidrou, Dupuis, 156 pages, 24,95 € .



Source link

Autres articles

C’est quoi CoComelon, le programme pour les tout-petits, qui cartonne sur Netflix

Claude

Dans les coulisses de “Connectés”, le premier film français sur le confinement

Claude

Alan Dershowitz, ancien avocat de Jeffrey Epstein, réclame des excuses à la série

Claude

le Royaume-Uni peut-il lui faire de l’ombre?

Claude

Paris à tout prix sur W9 : qui est Reem Kherici ? – Actus Ciné

Claude

avec “The Old Guard”, Charlize Theron poursuit sa nouvelle vie d’héroïne de films d’action

Claude