la-star.com
Image default
Actu des stars

Comment le compte Instagram 1minute2rap propulse les rappeurs de demain



Tous les mois, Instagram est le théâtre d’une compétition de rappeurs. Plusieurs vainqueurs ont déjà acquis suffisament de popularité pour lancer leur carrière.

Chaque mois, 100 rappeurs se défient à coups de freestyles et de mises en scène afin de savoir qui sera le meilleur d’entre eux. Le lieu du duel: la page Instagram nommée 1minute2rap. L’objectif: faire parler de soi, pour gagner en visibilité et parvenir à se créer une communauté.

Derrière ce concept jamais observé sur les réseaux sociaux, il y a Milyann Kerchouche. Celui qui concède “n’avoir rien à voir avec le rap à la base” a lancé ce compte pour “créer une communauté”. Le fait d’écouter des artistes plutôt confidentiels est pourtant quelque chose qu’il a toujours aimé. C’est alors que lui est venue l’idée d’1minute2rap. Au lancement, sa page ne servait qu’à partager les nouvelles sorties des rappeurs.

Très vite, Milyann est pris d’assaut par les demandes de partages qui affluent en messages privés. “Je ne pouvais pas tout partager, je recevais trop de trucs. Je me demandais comment faire pour mettre un maximum de personnes en avant quand même”, concède-t-il.

D’Instagram aux maisons de disques

Pour essayer de contenter sa communauté grandissante, il a alors l’idée des concours de freestyles. Ce concept lui demande énormément de travail, puisqu’il concède en écouter “jusqu’à 3000 toutes les deux semaines”, afin de pouvoir sélectionner les participants.

Mais son implication paie, et 1minute2rap compte aujourd’hui plus de 900.000 abonnés sur Instagram. Milyann Kerchouche peut en plus se targuer d’avoir donné de la visibilité à plusieurs artistes aujourd’hui signés en maisons de disques, et dont le succès grandit. On peut notamment évoquer David Okit, jeune Belge ayant fait des premières parties de Bigflo et Oli, Tsew The Kid, ou plus récemment Joy.s.a.d.

“Avec Tsew The Kid, j’ai vu que ça pouvait prendre une autre dimension. Je me dis qu’aujourd’hui, c’est possible de faire de grandes choses avec les artistes que je partage”, estime-t-il.

Au total, entre dix et quinze artistes ayant participé au concours de freestyles sont aujourd’hui signés dans les plus grosses maisons de disques, comme Universal, Because ou Wagram.

“C’est presque une secte”

C’est le cas de Todd, qui vient de sortir le single Boy 2. Le jeune rappeur, dont la toute première apparition (masquée) sur 1minute2rap remonte à 2017, s’est vraiment lancé dans les concours de freestyles à la moitié de l’année dernière. Il voyait la chose comme “un tremplin, un moyen d’avoir une audience”. Une idée qui se confirme lorsqu’il remporte le concours avec Boy. À ce moment-là, il voit le nombre de ses abonnés Instagram se multiplier par six. Il se lance alors définitivement dans “l’aventure” 1minute2rap.

“Tu rentres presque dans une secte. C’est un peu “tout le monde se connaît, tu attends le freestyle de lui pour voir s’il va ‘te laver'”. C’est une concurrence de lavage. (…) Mais en plus, ça m’a apporté des rencontres. C’est très bon-enfant.”

Todd le reconnaît, sa carrière n’aurait peut-être pas pris la même tournure sans 1minute2rap. Sur YouTube, sa chanson Boy compte aujourd’hui plus de trois millions de vues. Surtout, il est repéré par le manager de Rilès et Tessae, qui le prend sous son aile.

“1minute2rap, ça apporte une certaine visibilité. Avant, je n’avais pas les contacts qui me permettaient d’aller voir une maison de disques. Puis j’ai rencontré mon manager. Il m’a vu sur Instagram, on a parlé… Et là, ça m’a donné une crédibilité parce qu’il m’accompagnait, que les maisons de disques passaient par lui. En vrai, 1minute2rap y est pour beaucoup., raconte-t-il.

Un album et un label

Avec neuf autres habitués des freestyles, Todd se lance dans un projet à l’initiative de Milyann et qui dépasse les barrières numériques d’Instagram. Ensemble, ils écrivent et composent un album, intitulé Maintenant ou jamais. “On s’est dits qu’il fallait défendre 1minute2rap pour montrer que ce n’est pas qu’une page de freestyles, mais que les rappeurs sur la page peuvent aussi bosser ensemble”, raconte Milyann.

Cet album a remporté un certain succès, puisqu’il dépassait en mai dernier les 10.000 ventes. Une manière de montrer que, au-delà du compte Instagram, 1minute2rap sait s’organiser et se montrer professionnel. Une façon aussi d’introduire le label éponyme lancé il y a six mois par Milyann Kerchouche, et dont l’objectif est de venir encadrer des artistes encore moins connus que ceux qui se construisent une communauté à travers les freestyles.

“Je suis en train de signer des artistes, on va vraiment partir de zéro. On va se développer sur la durée, avec des artistes vraiment inconnus. Le label doit apporter une complémentarité au compte 1minute2rap. Le but final, c’est qu’on soit une boucle, et qu’on n’ait pas besoin des autres à l’avenir”, explique-t-il. Avant de conclure, confiant: “Avec les réseaux sociaux, je sais que c’est possible.”





Source link

Autres articles

découvrez les premiers indices du 39e album, attendu en octobre prochain

Claude

son père brise le silence et s’attaque aux “conspirationnistes”

Claude

Du “dingue” Jerry Lewis, à la “virtuose” Isabelle Huppert, Jean-Paul Salomé raconte sa carrière

Claude

les célébrités ont dit au revoir à 2020 sur les réseaux sociaux

Claude

Chadwick Boseman : il a donné une partie de son cachet à Sienna Miller sur Manhattan Lockdown – Actus Ciné

Claude

Mort de l’acteur Jeremy Bulloch, qui incarnait Boba Fett dans “Star Wars”

Claude