la-star.com
Image default
Actu des stars

Comment Kate Middleton est devenue un pilier de la monarchie britannique


Le prince William et la duchesse de Cambridge célèbrent ce jeudi 29 avril leurs dix ans de mariage. L’occasion de revenir sur le parcours sans-faute de Kate Middleton, roturière de naissance devenue une valeur sûre de la famille royale.

Kate a longtemps attendu son tour. La duchesse de Cambridge, qui célèbre ce jeudi 29 avril ses 10 ans de mariage avec le prince William, a dû franchir bien des obstacles pour en arriver là. Fille de millionnaires, mais roturière, un temps délaissée par le prince qu’elle a rencontré à l’université, Kate Middleton s’est imposée en dix ans au premier plan de la monarchie britannique.

Incarnation de la tradition chère à la maison royale, et d’une certaine modernité, elle est l’anti-Meghan Markle. Celle qui a su se couler dans le carcan de la famille royale, sans en souffrir – en apparence du moins – et en conservant une image glamour.

Kate Middleton à Wimbledon en 2018 © Arthur Edwards – AFP

De “waity Katy” à la duchesse de Cambridge

S’ils sont mariés depuis 10 ans, Kate et William se sont rencontrés dès 2001, à l’université de St Andrews en Écosse. William a alors 19 ans, de beaux cheveux blonds, et c’est l’un des célibataires les plus convoités du pays. Kate Middleton s’inscrit à St Andrews en histoire de l’art, comme William. La légende raconte que le prince aurait craqué pour la jeune femme lors d’un défilé, où elle était apparue légère et court vêtue.

Pourtant, rien n’est acquis pour Kate, et la décennie va être une longue épreuve de patience, pavée de déconvenues et de séparations. Une relation “on and off” comme disent les Anglais. En 2004, ils apparaissent officiellement ensemble, mais William assure qu’il ne veut pas “se marier avant 28 ou 30 ans”. En 2005, Kate Middleton n’est pas invitée au mariage de Charles et Camilla. Aïe. Le couple se sépare en 2007, puis se rabiboche.

Kate attend son heure, ce qui vaut le surnom dans la presse britannique de “waity Katie”, la patiente Katy. Ses efforts seront récompensés en 2010, date à laquelle William finit par faire sa demande en mariage. Le couple annonce ses fiançailles et Kate hérite du gros caillou de Diana – son saphir de fiançailles. Lors de leur mariage, elle devient duchesse de Cambridge.

Kate Middleton et le prince William lors de leur mariage le 29 avril 2011
Kate Middleton et le prince William lors de leur mariage le 29 avril 2011 © Carl de Souza – AFP

Le fait que Kate Middleton soit roturière n’est pas un problème – d’autant que ses parents qui ont fait fortune dans les accessoires de fêtes, sont richissimes. Et puis Sarah Ferguson et surtout Camilla Parker-Bowles, pas plus nobles l’une que l’autre, ont ouvert la voie.

Très vite, Kate Middleton se glisse avec une apparente facilité dans le rôle qui lui est assigné, celui de la jeune épouse souriante. Son tout premier engagement officiel – une inauguration de bateau au Pays de Galles – est une réussite. Le public est conquis.

À l’image de sa robe de mariée à la fois classique et moderne, Kate Middleton réussit à rester dans les clous de la bienséance voulue par la monarchie tout en cultivant un style que le monde entier lui envie. Chacune de ses tenues – de prêt-à-porter ou de créateurs – s’arrache en ligne ou en magasin. C’est le le fameux “Kate effect”.

Kate Middleton et la reine Elizabeth le 11 novembre 2018, lors des commémorations de la Première Guerre mondiale.
Kate Middleton et la reine Elizabeth le 11 novembre 2018, lors des commémorations de la Première Guerre mondiale. © Tolga Akmen – AFP

Kate ne commet quasiment pas de faux-pas. Jamais elle ne se départit de son sourire inoxydable, même lorsqu’elle doit attaquer en justice les magazines qui ont publié des photos de paparazzi, où elle apparaît seins nus, en 2012, ou lorsque Meghan Markle l’accuse, tout récemment, de l’avoir fait pleurer avant son mariage.

Elle a intégré à merveille la devise de la famille royale, “never complain, never explain”, veillant à ne commenter aucune polémique. Elle sait cependant entretenir une image de “normalité” et une certaine proximité avec les Britanniques, se faisant portraitiste de sa famille, appareil photo en main.

Si la reine ne s’est jamais répandue en commentaire sur l’épouse de son petit-fils, les photos prises au cours des événements officiels montrent une certaine sympathie entre la souveraine et la future reine consort.

La reine et Kate Middleton en 2019
La reine et Kate Middleton en 2019 © Geoff Pugh – POOL – AFP

Des causes sur-mesure et une exposition calculée

Au fil du temps, la duchesse de Cambridge, devenue mère de George, Charlotte et Louis, a également réussi à s’affirmer à travers les causes auxquelles elle est attachée, la petite enfance et la santé mentale. Des causes importantes – et consensuelles.

Pour ce rôle qu’elle occupe avec la dose d’empathie nécessaire, elle est “aujourd’hui largement admirée en tant que personnalité publique”, note dans le Sunday Times Jennie Bond, ancienne correspondante royale pour la BBC.

Pour la journaliste britannique, Kate Middleton est “naturellement engagée et sincèrement intéressée par les causes qu’elle a embrassées”. Des causes qui collent à sa personnalité et à ses connaissances.

Penny Junor, auteure de plusieurs ouvrages sur William et Harry, estime, elle, que Kate Middleton, instruite par l’expérience de Diana, veille à ne jamais faire d’ombre à son mari le prince William.

“Kate est très à l’aise, détendue et amicale. Elle ne ramène pas tout à elle. Je pense qu’elle arrive à son apogée – elle est sûre d’elle, compétente, et ne donne pas l’impression d’attendre qu’il y ait des caméras pour être présente”, juge la spécialiste.  

Pour Penny Junor, le confinement n’a fait que renforcer la proximité de la famille royale avec les Britanniques: “Je pense que le confinement a ouvert les yeux des gens sur le travail des membres de la famille royale. Ils atteignent une audience plus large qu’auparavant, et Kate se révèle réellement.”

Jonglant entre les visites d’hôpital et les conversations par Zoom, chaussant des bottes en caoutchouc pour aller visiter une ferme et prendre les commandes d’un tracteur, Kate Middleton s’est vraiment révélée lors de ces derniers mois.

Un temps éclipsée par l’arrivée de Meghan Markle, plus star hollywoodienne, Kate Middleton a retrouvé sa place lorsque les Sussex ont quitté leurs fonctions. N’hésitant pas à envoyer ses avocats au magazine Tatler qui la décrivait dans un portrait comme “hors d’elle” et “à bout”, surmenée de travail, “piégée et épuisée”, depuis le départ de Harry et Meghan.

Magali Rangin



Source link

Autres articles

Taylor Swift dévoile un premier ré-enregistrement

Claude

Alicia Keys : elle a signé un film avec Jennifer Aniston et la réalisatrice de Wonder Woman ! – Actus Ciné

Claude

Daniel Craig, Pierce Brosnan… les autres James Bond rendent hommage à Sean Connery

Claude

“Le Choix du chômage”, la BD qui explique comment la France a fait le choix du chômage de masse

Claude

“Moi, ma force, c’est d’être moche et populaire et vulgaire”

Claude

La carrière de Sean Connery en images, de James Bond à Allan Quatermain

Claude