la-star.com
Actu des stars

Comment “Fort Boyard” s’est adapté à la pandémie de coronavirus



Le divertissement revient ce samedi 11 juillet. Alexandra Redde-Amiel, directrice des variétés et divertissements de France Télévisions, explique comment l’émission s’est adaptée à la pandémie.

Fort Boyard plus fort que le coronavirus. Le divertissement de France 2 revient ce samedi 11 juillet dans des conditions inédites, en pleine pandémie de coronavirus, et avec notamment Claude de Koh-Lanta parmi les candidats. Alexandra Redde-Amiel, directrice des variétés et divertissements de France Télévisions, raconte à BFMTV.com comment l’émission s’est adaptée aux nouvelles normes sanitaires.

“La préparation de cette 31ème saison s’est déroulée dans des conditions particulières, avec l’incertitude de savoir si on pourrait tourner car nous ne savions pas à quel moment nous serions déconfinés, ni à quel moment le Fort allait pouvoir ouvrir”, précise Alexandra Redde-Amiel.

A aucun moment, pourtant, France Télévisions n’a envisagé d’annuler ou de reporter le tournage: “Nous nous sommes toujours adaptés aux annonces gouvernementales et avons toujours essayé (en travaillant main dans la main avec la production ALP) d’envisager des solutions en fonction des mesures sanitaires annoncées.”

“Les cellules étaient désinfectées”

Accueillir une centaine de techniciens, de candidats et de comédiens sur un monument aussi petit n’est pas aisé. L’équipe s’est pliée aux réglementations en cours (prise de températures, désinfection, respect des distanciations, port du masque, plus de rotations de bateaux). Pour le tournage des épreuves, qui se déroulent souvent dans des espaces étroits, la production a aussi réalisé des aménagements:

“Cette année, un seul candidat rentrait dans la cellule. Les autres l’encourageaient, non pas tous ensemble devant la cellule, mais depuis un endroit défini où chacun respectait les mesures de distanciation. Les cellules étaient désinfectées avant et après chaque passage.”

“Ils ne porteront pas de masque pendant l’émission”

La production a déclaré “qu’elle prenait tous les risques pendant la Covid car aucune assurance n’a voulu l’assurer pour la Covid” et le nombre de candidats a aussi été revu à la baisse. Ils ne porteront pas de masque pendant l’émission, “seulement quand ils arrivent au début de l’émission et à la fin pour récupérer les boyards car c’est une épreuve collective.”

Personne n’a refusé de tourner l’émission: “Les candidats soutiennent des associations et ont toujours répondu présent pour les défendre. Les artistes étaient ravis d’offrir du divertissement aux téléspectateurs. Si refus il y a eu, c’est pour des raisons de planning.”

Cette nouvelle saison, conçue dans des conditions exceptionnelles et en un temps record, réserve de nombreuses surprises aux fans: “Nous avons des nouveaux personnages Cyril Gossbo (incarné par Cyril Féraud) et le professeur Kevin campé par Kevin Razy… Et de nouvelles épreuves spectaculaires, comme le Turbo Basket, ou encore étranges comme le cabinet mystique de la vieille tante du Père Fouras.”



Source link

Autres articles

La traductrice de la nouvelle version française d’Autant en emporte le vent explique sa méthode de travail

Claude

“Pédale douce”, les dessous de la comédie culte de Gabriel Aghion

Claude

5 choses à savoir sur “Les 12 coups de midi”, le jeu qui fête ses 10 ans

Claude