la-star.com
Image default
Actu des stars

comment en est-on arrivé là?


Depuis que Meghan et Harry ont fait sécession avec la famille royale, les relations avec Buckingham ne cessent de se dégrader. Retour sur un divorce douloureux.

Avec l’interview accordée par Meghan et Harry à Oprah Winfrey, la star des talk shows américains, une nouvelle étape dans le “divorce” du couple avec Buckingham a été franchi. Dans un teaser de l’entretien, qui sera diffusé ce dimanche, Meghan Markle accuse en effet directement la famille royale de “colporter des mensonges” sur Harry et elle.

“Je ne sais pas comment ils pourraient s’attendre à ce qu’après tout ce temps, nous puissions tout simplement garder le silence, si la Firme joue un rôle actif dans le fait de colporter des mensonges sur nous”, a-t-elle affirmé, utilisant le surnom de la couronne britannique. “Et si cela vient avec le risque de perdre quelque chose (…), beaucoup a déjà été perdu.”

C’est là le dernier rebondissement d’une relation compliquée entre le jeune couple, désormais installé en Californie, et Buckingham, relation envenimée par les articles souvent assassins des tabloïds britanniques.

“Duchesse capricieuse”

Tout commence en 2018, moins de six mois après le mariage de Meghan et Harry, qui a passionné le Royaume-Uni. Rapidement, les tabloïds se font l’écho d’une série de démissions au sein du personnel qui travaille pour Meghan Markle, et la surnomment “Duchess Difficult” (la “duchesse capricieuse”).

Ce qui aurait pu rester à l’état d’allégations de tabloïds a pris une autre tournure ce mardi, lorsque le très sérieux journal The Times a révélé qu’une plainte pour harcèlement avait été déposée en novembre 2018 par Jason Knauf, alors secrétaire à la communication de Harry et Meghan.

Si la duchesse s’est déclarée, par la voix de son porte-parole “attristée par cette dernière attaque contre sa personne”, et “déterminée à continuer son travail pour défendre la compassion dans le monde entier”, le palais de Buckingham dit prendre ces accusations très au sérieux.

Buckingham “préoccupé”

“Nous sommes clairement très préoccupés par les accusations dans The Times à la suite d’affirmations faites par d’anciens employés du duc et de la duchesse de Sussex”, a ainsi indiqué le palais dans un communiqué le 3 mars. “Par conséquent, notre équipe de ressources humaines examinera les circonstances relevées dans l’article”, a-t-il précisé.

Même si, toujours selon le Times, cette plainte n’a pas abouti à l’époque, l’affaire ne va pas en rester là, puisque “les membres du personnel impliqués à l’époque, y compris ceux qui ont quitté la Maison royale, seront invités à participer pour voir si des leçons peuvent être tirées”, a encore indiqué le communiqué, soulignant que le palais “ne tolère pas et ne tolèrera pas le harcèlement sur le lieu de travail”.

Il est très rare que le palais de Buckingham s’exprime sur de telles affaires. Cette réaction a donc fait l’effet d’une bombe au Royaume-Uni où les tabloïds se sont avidement emparés de l’affaire. Les avocats de Meghan et Harry, ont de leur côté déclaré que le Times était “utilisé par Buckingham Palace pour colporter un récit totalement faux”.

Perte des derniers titres

Ces échanges houleux interviennent peu de temps après que le couple, dégagé de ses obligations royales depuis maintenant près d’un an, a perdu ses derniers titres, qui vont être répartis entre les autres membres de la famille.

Harry, 36 ans, perd ses titres militaires, notamment dans les Royal Marines, auxquels il était très attaché après avoir servi en Afghanistan, ainsi que sa fonction représentative pour la fédération de Rugby. Meghan Markle doit abandonner, elle, ses patronages caritatifs, notamment au National Theatre de Londres.

“Megxit”

Entre le jeune couple et la famille royale, la rupture a été consommée début 2020. Harry appelle la reine pour lui faire part de son souhait de prendre du recul. Une décision qui reflète les craintes du couple de voir l’histoire de la princesse Diana se répéter. Et un mouvement de protection face aux attaques repétées des tabloïds.

“Malheureusement, mon épouse est devenue l’une des dernière victimes de la presse tabloïd, qui lance des campagnes contre les individus sans se soucier des conséquences – une campagne sans pitié qui est montée en puissance toute cette année pendant qu’elle était enceinte puis lorsqu’elle s’occupait de notre fils nouveau-né”, avait en effet expliqué le prince Harry peu après la naissance de leur fils Archie en mai 2019.

La conversation avec la reine fuite dans la presse et le couple décide alors, contre l’avis de Charles et de William de publier un communiqué annonçant leur “démission”.

Très contrariée, la reine reprend alors les choses en main et décide des modalités de ce que la presse a baptisé “Megxit”. Harry annonce alors, la mort dans l’âme, devoir renoncer à représenter la reine, comme il avait pensé pouvoir continuer à le faire. 

Une communation très offensive

Depuis, Meghan et Harry oscillent entre défense farouche de leur vie privée – ils ont multiplié les procès contre les tabloïds – et communication à l’américaine avec cette interview confession auprès d’Oprah Winfrey, et une apparition très détendue de Harry dans l’émission de divertissement de l’animateur James Corden.

Cette interview intervient en outre dans un contexte difficile pour la reine Elizabeth II, dont l’époux, le prince Philip âgé de 99 ans, hospitalisé depuis plus de 15 jours, a dû subir une intervention pour un problème cardiaque. Ce que la presse tabloïd ne se prive pas de juger indigne et insensible.

La reine, pas très cliente des grands déballages, s’exprimera, elle, dimanche sur un sujet beaucoup moins personnel, dans le cadre du Commonwealth Day. La célébration habituelle, annulée pour cause de Covid, sera remplacée par une allocution télévisée de la souveraine dimanche. Quelques heures donc avant la diffusion de l’interview de Harry et Meghan.



Source link

Autres articles

Ces acteurs en couple à la ville et à l’écran

Claude

trois nouvelles séries dérivées annoncées

Claude

Netflix mise sur les monuments français

Claude

Harry et Meghan dévoilent leur premier podcast, avec leur fils Archie en guest star

Claude

pourquoi cette BD dans la lignée de “GTA” cartonne

Claude

Mort d’Alan Parker, réalisateur de Midnight Express, Mississippi Burning et Fame – Actus Ciné

Claude