la-star.com
Actu des stars

Bella Poarch, la nouvelle star de TikTok qui a gagné 9 millions d’abonnés en un été



Cette jeune Américaine âgée de 19 ans, connaît une ascension fulgurante sur TikTok avec ses vidéos de play-back.

Personne ne la connaissait il y a encore quelques mois. Mais en cette rentrée, son visage défile sur les smartphones de millions d’adolescents alors qu’ils reprennent le chemin des cours; 9,8 millions – son nombre d’abonnés TikTok -, pour être exact. Il s’agit de Bella Poarch, jeune Américaine de 19 ans (d’après le site WikiFame) devenue en l’espace d’un été l’une des stars de la plateforme de partage de vidéos.

Fin juillet, la jeune fille d’origine philippine approchait le million d’abonnés sur l’application. Il aura suffi d’un mois pour multiplier ce chiffre par dix, et d’un heureux hasard: la bonne vidéo, accompagnée de la bonne musique, publiée au bon moment.

Play-back et jeux vidéo

Bella Poarch a amassé ses premiers milliers d’abonnés avec des pastilles essentiellement centrées sur deux thèmes: son amour pour les jeux vidéo et son goût pour le play-back sur des bandes sonores – parfois, les deux à la fois.

Comme toutes les valeurs montantes de la plateforme, elle s’essayait également à des challenges populaires, comme la chorégraphie sur le titre Siren Beat du jeune beatmaker néo-zélandais Jawsh 685.

2 millions d’abonnés en un jour

Mais comme le détaille le spécialiste Pierre Lapin sur Twitter, il a fallu attendre la mi-août pour que la notoriété de Bella Poarch prenne de l’ampleur. Le 16, elle publie un play-back (ou “lip sync”) sur un mash-up signé Jvke, un TikToker aux 2 millions d’abonnés. C’est là que tous les jeunes regards se tournent vers la vidéaste: elle gagne plusieurs centaines de milliers d’abonnés par jour – jusqu’à 2 millions dans la journée du 27, selon Social Blade.

Deux jours plus tard, elle publie une autre vidéo du même style sur un autre morceau, It’s M to the B de Millie B, et participe à la création d’un nouveau challenge. L’impact est international: rien qu’en France, il est repris par Natoo et EnjoyPhoenix, comme le note CNews.

Le revers de la médaille

Cette célébrité soudaine ne vient pas sans son lot de haine numérique: “Je reçois beaucoup de menaces et de messages de haine de la part de gens qui ne m’aiment pas. Moralement, ça m’affecte”, a-t-elle écrit en légende d’une vidéo où elle câline une peluche.

Dans une autre vidéo, elle présente le message d’un autre utilisateur de TikTok réagissant à ses pastilles:

“Je sais que je ne suis pas le seul à vouloir lui mettre un coup de poing”, écrit-il. “Je m’amusais, c’est tout”, répond-elle en légende. Je n’ai jamais voulu énerver qui que ce soit. C’était juste pour rire…”

Si elle a de violents détracteurs, Bella Poarch compte essentiellement des admirateurs. Ses vidéos sont très relayées et son nombre d’abonnés ne cesse de croître.





Source link

Autres articles

Mort de Chadwick Boseman : son silence sur sa maladie expliquée par son agent – Actus Ciné

Claude

“Atlantic crossing”, la romance méconnue entre Roosevelt et une princesse norvégienne

Claude

Pour le patron du CSA, la représentation de la diversité à la TV “marque le pas”

Claude

Comment “Fort Boyard” s’est adapté à la pandémie de coronavirus

Claude

Sarah Cooper, l’humoriste qui reprend Donald Trump en play-back et amuse l’Amérique

Claude

l’appel de Geluck pour tout réinventer après le Covid-19

Claude