la-star.com
Actu des stars

“Autant en emporte le vent” de retour sur HBO Max, avec une contextualisation historique



Jugé raciste, le film avait été retiré de la plateforme de streaming HBO Max. Il a été remis en ligne, accompagné de plusieurs vidéos qui restituent l’œuvre dans son époque.

Le film Autant en emporte le vent est de retour sur HBO Max. Qualifié par certains historiens de révisionniste, il avait été retiré de la plateforme de streaming, en plein mouvement de protestation contre le racisme et les violences policières visant les Noirs aux Etats-Unis. Remis en ligne ce mercredi 24 juin, il s’accompagne désormais de plusieurs vidéos de contextualisation, qui restituent l’œuvre dans son époque.

La vidéo principale, qui dure un peu plus de quatre minutes, est diffusée en introduction du film. L’universitaire Jacqueline Stewart, animatrice sur la chaîne Turner Classic Movies et professeure de cinéma, y explique notamment que l’oeuvre “présente le Sud d’avant-guerre comme un monde de grâce et de beauté, sans reconnaître la brutalité de l’esclavage sur lequel ce monde était basé”.

“Quatre-vingts ans après sa sortie, Autant en emporte le vent est un film à l’importance culturelle indéniable. Non seulement il s’agit d’un document important sur les pratiques racistes qui avaient lieu à Hollywood dans le passé, mais c’est aussi une œuvre de culture populaire qui évoque directement les inégalités raciales qui persistent dans les médias et la société d’aujourd’hui”, précise la spécialiste.

“Pour moi, c’est une opportunité pour réfléchir à ce que les films classiques peuvent nous apprendre”, ajoute-t-elle.

Un documentaire sur Hattie McDaniel

HBO Max propose également d’autres vidéos liées au film, dont une table ronde sur l’héritage compliqué de l’oeuvre, ou encore un documentaire consacré à Hattie McDaniel, l’actrice noire qui incarne la servante Mammy, première Afro-Américaine à remporter un Oscar, en 1940.

Autant en emporte le vent, sorti en 1939, est considéré par de nombreux universitaires comme l’instrument le plus ambitieux et efficace du révisionnisme sudiste. Il présente notamment une version romantique du Sud et une vision très édulcorée de l’esclavage, avec notamment du personnel de maison dépeint comme satisfait de son sort et traité comme des employés ordinaires. Cette réinterprétation d’une période sombre de l’histoire américaine est l’œuvre de mouvements très organisés dans les anciens Etats confédérés, qui se sont attachés à montrer le Sud d’avant la guerre de Sécession sous un jour présentable.

Autant en emporte le vent est le produit de son époque et dépeint des préjugés racistes qui étaient communs dans la société américaine”, avait commenté dans un communiqué, début juin, un porte-parole de HBO Max pour expliquer le retrait du film aux 8 Oscars.

Pour la plateforme, maintenir ce film dans son catalogue “sans explication et dénonciation de cette représentation aurait été irresponsable”.



Source link

Autres articles

Le rappeur Akon pose au Sénégal la première pierre d’une ville digne du Wakanda

Claude

comment Antoine de Maximy a imaginé sa propre mort au cinéma

Claude

Harcèlement : Rose McGowan accuse le réalisateur Alexander Payne sur Twitter – Actus Ciné

Claude

Ennio Morricone et Sergio Leone : saviez-vous qu’ils s’étaient rencontrés sur les bancs de l’école ? – Actus Ciné

Claude

Pour Harry et Meghan, le Commonwealth devrait se confronter à son passé colonial

Claude

quand Albert Dupontel donne des coups de pelle au cinéma français

Claude